Artikel teilen auf
© Remo Ubezio

Le classeur fédéral est un produit culte. Et 100% Swiss Made. Pour l’entreprise Biella, située à Brügg (BE), une bonne organisation va de pair avec le respect de l’environnement.

L’ordre simplifie la vie. C’est également le cas ici, à l’usine Biella de Brügg, où les spécialistes du bon ordre ont élu domicile. Les deux lignes de production du légendaire classeur fédéral sont la preuve qu’une production peut être ordonnée: perforation des trous, renforcement avec du métal, soudure de la plaque arrière, vissage de la mécanique métallique du classeur, pliage et emballage dans des caisses pour l’expédition. Tout cela se fait à l’aide de machines datant des années septante qui sont supervisées et «alimentées» par l’un des quelque 200 «Biellans» qui y travaillent, pour la plupart depuis des décennies.

© Remo Ubezio

La production de classeurs, est-ce encore au goût du jour, à l’ère du numérique? «Mais bien sûr», déclare le directeur, Markus Heinzle. «Le papier ne disparaîtra pas, il sera simplement utilisé différemment.» La déclaration de M. Heinzle est étayée par le fait que Biella produit 12 millions de classeurs par an en Suisse! Un chiffre impressionnant pour un pays qui compte 8,4 millions d’habitants. Tant que les supports de données vont et viennent (car qui possède encore à ce jour un appareil pour lire les disquettes?), le papier reste le principe valable pour les documents et comptes officiels. Et comment peut-on créer des archives logiques si ce n’est avec des classeurs? «Trouver au lieu de chercher», voilà l’un des messages publicitaires de Biella, le plus grand producteur de systèmes d’archivage et d’organisation de bureau. Et cela non seulement en Suisse, mais aussi dans toute l’Europe, par le biais de Biella Holding.

«Nous communiquons souvent et directement avec nos clients», explique Markus Heinzle. La production de commandes individuelles et de solutions personnalisées est d’ailleurs en pleine croissance. «Et c’est justement là notre point fort. Le Swiss Made s’applique à tous les produits qui quittent notre usine, mais pour les petites éditions et les productions spéciales, notre qualité, flexibilité et précision sont évidemment bien plus importantes encore.»

© Remo Ubezio

Biella propose 2600 articles, le matériau de base qu’est le carton est 100% recyclé et tous les papiers sont certifiés FSC. Tous les déchets générés pendant la production sont entièrement recyclés. M. Heinzle est convaincu que «Swiss Made signifie également prendre soin des employés et de l’environnement». Chaque année, jusqu’à 90 000 francs sont investis dans la formation continue, et l’entreprise entretient une culture ouverte et familiale.

La production est très énergivore, c’est pourquoi Biella collabore depuis 2014 avec le service Conseil en énergie BKW afin de réduire les coûts et de préserver ainsi également l’environnement. Depuis le premier entretien-conseil, la consommation a déjà considérablement chuté: «La consommation d’électricité a été réduite de 12%, celle du gaz de 32%», mentionne Raphael Kurmann, conseiller en énergie de BKW. Markus Moser, responsable «Biellan» de la sécurité et des systèmes, fait l’éloge de sa coopération avec M. Kurmann. «Je me suis rendu compte qu’avec un bon réglage des appareils, on a déjà un potentiel d’économie important, on n’a pas toujours besoin de réaliser de gros investissements.» M. Kurmann explique que 135 000 francs ont ainsi pu être économisés chaque année sur les coûts de l’énergie, alors que la mise en œuvre, conseil compris, s’est élevée à 82 000 francs. Environ 10% des grands consommateurs du canton de Berne ont déjà sollicité le service Conseil en énergie BKW. «Il est presque toujours possible de réduire de 15 à 20% la consommation d’énergie sans investissements majeurs», estime M. Kurmann.

M. Heinzle se réjouit quant à lui que l’utilisation efficace des installations existantes ait permis à elle-seule de réaliser des économies considérables: «Nous devons investir continuellement dans l’innovation pour rester performants.» Ainsi, Biella collabore au sein d’un «office lab» avec le fabricant de mobilier de bureau suisse Bigla, afin d’identifier les besoins futurs. Et sa filiale Biella Simply Find propose des archives physiques et électroniques. «Nous stockons les documents en toute sécurité et les numérisons. Et tout cela en Suisse», explique M. Heinzle. Biella sait aussi faire de l’ordre 2.0.