Artikel teilen auf

Chaque année, sur les salons de l’emploi destinés aux jeunes diplômés, je rencontre environ 500 futurs collaborateurs potentiels, et autant de personnalités et de profils différents. Ce sont des journées chargées, mais aussi très enrichissantes.

Les matins de salons, j’enfile un tailleur et je pars pour le site, une halle d’exposition ou une haute école. Je suis sur notre stand une bonne heure avant l’arrivée des collaborateurs de BKW qui seront à mes côtés pour la journée. Cela me laisse le temps de tout préparer: mettre en place les brochures et les offres d’emploi et remplir un grand saladier de chocolats BKW pour nos visiteurs et aller chercher les bons de restauration pour l’équipe.

Mes collègues arrivent peu avant l’ouverture des portes. Il y en a certains que je vois pour la première fois. Au sein d’une entreprise qui compte 3500 collaborateurs, ce sont toujours des rencontres passionnantes: j’ai ainsi la chance de côtoyer des ingénieurs en génie électrique, mécanique ou civil, mais aussi des spécialistes ICT, des développeurs produit ou encore des négociants en énergie… Chacun apporte son expérience et ses connaissances pour présenter les métiers et les projets de BKW. Qui serait mieux placé pour informer les visiteurs sur notre société, les postes à pourvoir et notre culture d’entreprise?

Le premier pas vers un avenir commun

La première question que l’on nous pose est en général la même: «Je suis informaticien / ingénieur en génie mécanique / économiste d’entreprise, quelles seraient mes perspectives chez BKW?» C’est pour cela qu’il est si important que «mon» équipe soit composée de profils variés. Mes collègues peuvent ainsi expliquer concrètement aux personnes intéressées quels projets et missions pourraient être les leurs au sein de BKW.

Sur les salons de l’emploi, nous informons les visiteurs, mais ce n’est pas tout: c’est aussi l’occasion pour nous de faire la connaissance de nombreux candidats potentiels. Si, après le salon, certains nous envoient un dossier de candidature, nous connaissons déjà la personne qui se cache derrière le CV. Et si elle a fait bonne impression lors du salon, elle part avec une longueur d’avance.

Les journées de salon ont beau être longues et fatigantes, elles m’apportent aussi une grande satisfaction. Nous profitons tout autant que les visiteurs des entretiens que nous menons avec eux. C’est une découverte mutuelle, qui, dans l’idéal, peut constituer le premier pas vers un avenir commun. En effet, chaque salon peut déboucher sur l’embauche de nouveaux collaborateurs.

Venez nous rencontrer lors des prochains salons

Salons
Forum EPFL
advanceING
IT Days
Lange Nacht der Karriere
Lieu
Lausanne
Zürich
Zürich
Zürich / Bern / Luzern
Date
08.10.2015
20.10.2015
02.11.2015
12.11.2015
En savoir plus
forum-epfl.ch/
advanceing.ch/
together.ch/
lnoc.ch

La Polymesse de l’EPFZ 2015 en images

Sonja Michel

Sonja Michel

Spezialistin HR Personalmarketing