Artikel teilen auf

BKW produit depuis plus de 30 ans un pylône développé par ses soins. Il est unique, très populaire sur le marché et peut être doté d’équipements personnalisables. L’histoire d’un succès.

Un camion roule prudemment dans un champ sur les hauteurs de Thusis, dans le canton des Grisons. Il transporte sur son plateau une longue construction en acier vert olive, d’aspect massif. Le grutier soulève avec précaution l’objet du plateau. A mesure qu’il le soulève, on se rend compte qu’il s’agit d’un mât. Dans le champ, un socle est prêt à l’accueillir: il remplacera un vieux poteau en bois. Lentement, deux monteurs réseau positionnent le mât de 1300 kilos sur les boulons du socle. Le mât s’imbrique tout de suite parfaitement. Encore quelques écrous à serrer et le voilà prêt à accueillir le branchement des câbles et de la ligne aérienne.

Une structure de base, qui peut être équipée à souhait

L’entreprise d’approvisionnement en énergie Repower a commandé le nouveau mât en acier chez BKW. Et ce n’est pas un hasard, car il ne s’agit pas de n’importe quel mât, comme l’explique Christian Jutzi, responsable produit et distribution de ce qu’on appelle les mâts d’arrêt HEB: «La particularité du mât tient à sa conception modulaire. Il s’agit en quelque sorte d’une structure de base, qui peut être équipée et transformée de manière très flexible en fonction des besoins des clients.» Concrètement, cela signifie que dans le domaine des moyennes tensions jusqu’à 16 kilovolts, par exemple, différents diamètres de câble peuvent être fixés au mât et donc facilement adaptés si la stratégie du réseau et les câbles changent. «C’est la grande différence avec les autres mâts, qui n’offrent pas cette flexibilité», conclut Christian Jutzi.

Tels étaient également les arguments du client Repower. Tarcisi Cavigelli, électricien de réseau avec maîtrise fédérale et chef monteur Technique primaire chez Repower, d’ajouter: «Outre les avantages du mât HEB, la simplicité de la procédure nous a également convaincus. De la commande à la livraison, les processus ont été très simples. Cinq semaines seulement se sont écoulées entre la confirmation et l’installation des mâts, ce qui a constitué un critère important pour cette commande plutôt urgente.» Le fait que les mâts soient produits en Suisse est un autre avantage.

80 produits semi-finis sont assemblés

Pour être précis, BKW assemble tous les éléments de mât souhaités dans son usine d’Emmenmatt (BE). Les pièces détachées fabriquées dans les ateliers BKW de Wimmis et Kallnach – ainsi que les composants achetés, soit une centaine de pièces détachées – sont envoyées à Emmenmatt, où des spécialistes les préassemblent en quelque 80 produits semi-finis différents (de la console de transformateur à la simple bride à câble), puis préparent ensuite les mâts pour la livraison. A cela s’ajoutent les cabines de distribution complexes, également préparées, assemblées et testées dans l’atelier en vue de la livraison. Les produits sont ensuite retirés ou livrés directement par BKW..

Un produit BKW: sur toute la ligne

Ce type de poteau est unique sur le marché et aussi largement utilisé: en Suisse, on compte environ 4’500 mâts HEB, et une vingtaine d’entreprises d’approvisionnement en énergie, outre BKW, misent sur le mât modulaire fabriqué depuis une trentaine d’années. Et toute la chaîne de création de valeur ajoutée est concentrée chez BKW: du développement et de la préparation numérique de la conception sous forme de modèle 3D jusqu’à la vente et au suivi de la clientèle, en passant par la production et l’assemblage en usine de la plupart des pièces. Cela inclut également la sécurité des produits, dont s’occupe l’équipe œuvrant autour de Christian Jutzi et Jürg Stettler (responsables de l’atelier et de la construction): «Les inspections et certificats de sécurité représentent un point important dans la production des mâts, et le temps nécessaire à cela ne doit pas être sous-estimé», déclare Jürg Stettler. Grâce aux normes de qualité élevées, le mât HEB est non seulement plus sûr, mais se veut aussi durable et réutilisable, ajoute J. Stettler.

D’où vient le nom de mât HEB?

Le profil en acier utilisé forme la lettre H et porte la désignation HEB selon la norme DIN. Traditionnellement, cette désignation a donc été utilisée dès le début comme partie du nom «Norme pour système de mât HEB». La désignation HEB est donc un terme courant pour les spécialistes. La gamme de la Norme pour système de mât HEB ne comprend pas seulement le mât porteur lui-même: elle compte également environ 80 produits semi-finis différents, soit environ 350 articles.

Andreas Schmidt

Andreas Schmidt

Responsable de projet Communication chez BKW