Artikel teilen auf

Le monde de l’énergie est complexe: faut-il opter pour un réseau de chaleur, des panneaux solaires avec des batteries ou encore la production conventionnelle d’énergie et ainsi amortir l’ancien chauffage au mazout? Chaque foyer s’intéresse tôt ou tard à la question de la meilleure solution énergétique. Les communes tournées vers l’avenir souhaitent vous soutenir dans votre démarche. Mais comment? La commune de Wohlen bei Bern, la Haute école de Lucerne (HSLU) et BKW ont développé un concept énergétique pour le quartier d’Uettligen qui montre la voie, y compris pour d’autres communes.

A Wohlen bei Bern, une maison des années 1960 est chauffée au mazout. La maison voisine a été équipée d’une installation photovoltaïque il y a deux ans; l’école communale doit être rénovée et son chauffage remplacé aces prochaines années. Comment concevoir un concept global de fourniture d’énergie utile à toutes les parties prenantes? Quels agents énergétiques choisir pour quel type de maison? Comment la commune peut-elle atteindre son objectif à long terme de Cité de l’énergie? Ensemble, les trois parties – la Haute école de Lucerne, la commune de Wohlen et l’entreprise d’approvisionnement en électricité BKW – ont développé une étude assortie d’un concept énergétique tourné vers le futur et un modèle commercial adapté.

Objectifs énergétiques de la société à 2000 watts

A long terme, la commune souhaite réaliser les objectifs de la société à 2000 watts ou se conformer aux valeurs indicatives du parcours pour l’efficacité énergétique de la SIA (SIA 2040) et faire ainsi progresser activement la mise en œuvre de la stratégie énergétique. L’objectif consistait à rendre réalisable le concept énergétique d’Uettligen, la zone pilote choisie par la commune de Wohlen, tant à moyen qu’à long terme. L’étude fournit toutefois également des connaissances utiles pour une application dans d’autres quartiers ou communes, car la méthodologie sélectionnée est très intelligible et facilement transférable à d’autres régions. Thomas Schluck, collaborateur scientifique au département Technique et architecture de la HSLU, explique l’applicabilité de l’étude: «La démarche développée peut être directement mise en œuvre dans d’autres communes. Celles-ci peuvent recourir à la méthode développée pour profiter, si elles le souhaitent, des leçons apprises et du concept énergétique. La commune peut ainsi créer son propre concept énergétique global sur mesure, comme l’a fait Uettligen.»

Un concept énergétique global et tourné vers l’avenir pour Uettligen

Village typiquement suisse, le quartier d’Uettligen à Wohlen correspond de manière optimale aux critères d’un projet pilote. Dans un premier temps, la situation initiale et les objectifs ont été définis, tandis que la base des prix a été clarifiée. A cet effet, la HSLU a dressé un diagnostic d’état effectif du village, qui indique la structure résidentielle, l’inventaire des bâtiments, la fourniture d’énergie et le potentiel énergétique des ressources locales dans le périmètre pris en considération. Dans un second temps, l’évolution de l’inventaire des bâtiments et la variante de fourniture d’énergie ont été élaborées à partir de ces données. Le concept énergétique global, détaillé et innovant (Multi-Utility = électricité, chaleur, gaz) a ensuite été créé et complété par un plan d’action concret. Le village d’Uettligen a été divisé en trois zones (centre du village, quartier résidentiel ou zone artisanale), en fonction de la densité de population et d’énergie (nombre d’habitants ou kWh par mètre carré). En fonction de l’endroit dans le village, l’étude recommande différentes technologies renouvelables, comme indiqué dans l’illustration 1:

le centre du village (en rouge) convient particulièrement bien à un réseau de chaleur en raison de sa forte densité de chaleur par mètre carré. Une autre zone (partie résidentielle en bleu) est surtout adaptée à l’utilisation de pompes à chaleur et d’installations photovoltaïques. La troisième zone, comprenant des bâtiments isolés (en marron), devrait plutôt être équipée d’un chauffage au bois utilisant par exemple des granulés de bois ou du bois déchiqueté.

Le monde de l’énergie est complexe: faut-il opter pour un réseau de chaleur, des panneaux solaires avec des batteries ou encore la production conventionnelle d’énergie et ainsi amortir l’ancien chauffage au mazout? Chaque foyer s’intéresse tôt ou tard à la question de la meilleure solution énergétique. Les communes tournées vers l’avenir souhaitent vous soutenir dans votre démarche. Mais comment? La commune de Wohlen bei Bern, la Haute école de Lucerne (HSLU) et BKW ont développé un concept énergétique pour le quartier d’Uettligen qui montre la voie, y compris pour d’autres communes.

Le plan de mesures clair et structuré présente trois étapes d’ici à 2050 pour la commune.

  1. Mise en œuvre prioritaire du réseau de chaleur (courbe rouge)
  2. Installation de pompes à chaleur (courbe bleue)
  3. Installation de chauffages au bois (courbe marron)

L’illustration 2 indique ces trois étapes ainsi que l’échelonnement nécessaire du budget. Des enveloppes des bâtiments doivent être continuellement rénovées et des installations photovoltaïques construites pendant les trois étapes.

Le monde de l’énergie est complexe: faut-il opter pour un réseau de chaleur, des panneaux solaires avec des batteries ou encore la production conventionnelle d’énergie et ainsi amortir l’ancien chauffage au mazout? Chaque foyer s’intéresse tôt ou tard à la question de la meilleure solution énergétique. Les communes tournées vers l’avenir souhaitent vous soutenir dans votre démarche. Mais comment? La commune de Wohlen bei Bern, la Haute école de Lucerne (HSLU) et BKW ont développé un concept énergétique pour le quartier d’Uettligen qui montre la voie, y compris pour d’autres communes.

Avantages et réussite par la collaboration

La constellation de partenaires indique clairement la plus-value du projet: le département Technique et architecture de la Haute école de Lucerne développe de nouvelles solutions pour la transition énergétique avec ses chercheurs du SCCER (Swiss Competence Center for Energy Research). Des systèmes énergétiques décentralisés, des systèmes autonomes d’éclairage et une gestion de l’énergie des bâtiments font l’objet de recherches au SCCER «Future Energy Efficient Buildings and Districts». C’est pourquoi la HSLU a pris en charge la recherche et la méthodologie pour l’ensemble du projet. BKW a fourni les connaissances pratiques nécessaires, l’expérience du secteur de l’énergie et les données anonymisées associées. La commune a mis à la disposition du projet les données relatives à l’évolution de la population et de la structure résidentielle. L’intégration des différentes compétences et des besoins des parties intéressées, notamment de la commune et de la population, a permis de dresser un état des lieux précis de la situation initiale.

Intégration du modèle de société grâce à une plate-forme communale

Les responsables de l’étude ont analysé divers modèles commerciaux et leur intégration. Ils ont constaté l’utilité d’une plateforme qui permet d’intégrer les modèles commerciaux de manière coordonnée. L’administration communale, le prestataire de solutions, les institutions financières et les habitants sont reliés les uns aux autres, comme indiqué dans l’illustration 3. Cette plateforme devrait permettre de coordonner toutes les activités de mise en œuvre du concept énergétique et de servir de point de contact entre les prestataires de solutions, les consommateurs, les prosommateurs (à la fois producteurs et consommateurs) et les investisseurs. Les habitants peuvent participer activement à la transition énergétique grâce à cette plateforme communale, qui offre des informations concernant la mise en œuvre du concept énergétique recommandé et met en évidence comment les habitants peuvent y contribuer et les avantages qu’ils peuvent en tirer. «Les bonnes solutions techniques ne seront mises en œuvre que lorsque tous les participants y verront leur intérêt en toute connaissance de cause. Dans la commune, le nombre de participants est élevé et les intérêts correspondants sont donc particulièrement divers. Cela nécessite bien plus qu’un simple contrat sur une feuille de papier. Il faut en effet une coordination active et donc l’implication continuelle des personnes intéressées. La plate-forme communale permet à ces avantages de voir le jour», explique Thomas Schluck.

Le monde de l’énergie est complexe: faut-il opter pour un réseau de chaleur, des panneaux solaires avec des batteries ou encore la production conventionnelle d’énergie et ainsi amortir l’ancien chauffage au mazout? Chaque foyer s’intéresse tôt ou tard à la question de la meilleure solution énergétique. Les communes tournées vers l’avenir souhaitent vous soutenir dans votre démarche. Mais comment? La commune de Wohlen bei Bern, la Haute école de Lucerne (HSLU) et BKW ont développé un concept énergétique pour le quartier d’Uettligen qui montre la voie, y compris pour d’autres communes.

BKW évalue actuellement les projets concrets de mise en œuvre et une extension de son offre pour les communes afin de se tenir à leurs côtés en tant que prestataire global de solutions au moyen d’objectifs énergétiques.

BKW et la commune de Wohlen: ensemble pour une stratégie énergé-tique tournée vers l’avenir

Wohlen bei Bern, commune certifiée Cité de l’énergie, soutient la politique énergétique de la Confédération et du canton de Berne. Conformément aux principes directeurs de la Commission de l’énergie, cette dernière prévoit par exemple que la part des énergies non renouvelables soit réduite de 25% d’ici 2025. BKW et la commune de Wohlen explorent et réalisent conjointement des projets concrets pour une utilisation durable de l’énergie (électricité, mobilité, chauffage, etc.). Les deux partenaires ont signé une convention à cet effet en janvier 2015.

Christine Weber

Christine Weber

Christine Weber est Startup & Innovation Manager et responsable de l’initiative «Level-up» en faveur des start-up chez BKW. Le scouting systématique de start-up et la mise en place de coopérations de start-up au sein du groupe font partie de ses tâches. En outre, elle dirige des projets relatifs à des innovations de modèles commerciaux.