Artikel teilen auf

Qu’est-ce qu’un poisson vient faire dans un ascenseur? Pas mal de choses! A partir de l’été 2021, lorsqu’un poisson voudra contourner une centrale hydroélectrique comme celle de Mühleberg, il prendra l’ascenseur à poissons. Il s’agit de l’une des 40 mesures que BKW appliquera aux centrales hydroélectriques au cours des dix prochaines années.

Une truite lacustre se tortille en rythme alors qu’elle remonte l’Aar. Elle se laisse porter par le courant, qui est assez fort. Mais soudain, face à elle, des tourbillons de bulles dans l’eau. Ils sont causés par les sorties des turbines de la centrale hydraulique de Mühleberg. La truite se tortille alors encore plus et cherche un chemin plus aisé. Trouvé! Un courant homogène la conduit jusqu’à un canal étroit, puis dans un bac. Soudain, le bac se déplace à la verticale, vers le haut. 18 mètres plus tard, le voyage est terminé et la truite peut sortir du bac. Elle a atteint le plan d’eau en amont: le lac de Wohlen.

Un grand chantier de construction pour les poissons

Ce que notre truite vient de vivre, c’est encore de la fiction, mais plus pour longtemps: d’ici à l’été 2021, un ascenseur à poissons sera construit au niveau de la centrale hydraulique de Mühleberg pour permettre la migration des poissons en amont. Avec son budget de sept millions de francs, ce chantier représente un projet majeur. Un rapide aperçu des travaux montre ce qui se passe en coulisses: pour pouvoir travailler dans la zone de sortie des turbines de la centrale, celle-ci doit être asséchée. Pour cela, on installe ce que l’on appelle des murs de palplanches dans l’Aar, on les étanchéifie et on obtient ainsi une zone sèche. C’est le seul moyen de réaliser les ouvrages en béton pour les deux structures d’entrées des poissons et les canaux de jonction. Une fois les ouvrages en béton achevés, la construction en acier commence, à savoir le montage de l’ascenseur. Ces travaux regroupent l’ascenseur en lui-même, le bac de transport, mais aussi le moteur et l’ensemble du système électronique. Un courant d’attraction doit être mis en place pour que les poissons trouvent l’accès aux canaux de jonction et l’entrée de l’ascenseur. Pour cela, on utilise des pompes qui créent un courant homogène. Dans le plan d’eau en amont, on place également un bassin de comptage qui permet de surveiller l’utilisation de l’ascenseur.

40 projets pour les poissons

La construction de l’ascenseur à poissons de Mühleberg fait partie d’une vaste mesure d’écologisation des centrales hydroélectriques. D’ici à 2030, BKW mettra en place une quarantaine de projets, avec un volume d’investissement de près de 350 millions de francs. Ces coûts seront intégralement pris en charge par la Fédération. S’y ajoutent des dispositifs le long des cours d’eau autour des centrales visant à harmoniser ces installations avec la nature. Ces dispositifs sont financés en partie par des moyens provenant du fonds écologique BKW. Cet argent vient du label électrique «naturemade star»: Un centime est reversé au fonds écologique BKW pour chaque kilowattheure de courant d’origine hydraulique certifié naturemade star vendu, soit environ 1,6 million de francs par an.

Les informations de l’expert

Entretien avec Dominique Helfer, chef de projet de l’ascenseur à poissons.

L’ascenseur à poissons de Mühleberg est actuellement le plus haut de Suisse et d’Autriche. Il fait également partie des plus grands à l’échelle européenne. Pourquoi faut-il un ascenseur à poissons?

Dominique Helfer

La migration des poissons est un phénomène naturel, au cours duquel de nombreux poissons se déplacent à la recherche de frayères et de nourriture. Mais les centrales électriques constituent de véritables obstacles pour eux. La loi stipule donc que les centrales doivent être accessibles aux poissons. L’ascenseur à poissons est un dispositif d’escalade mobile permettant de surmonter un obstacle de plusieurs mètres de hauteur.

Pourquoi ne pas construire une passe à poissons, comme sur d’autres centrales électriques?

A Mühleberg, le dénivelé entre l’aval (la zone située en dessous de la centrale) et l’amont (lac de Wohlen) est de 18 mètres, ce qui fait beaucoup, et l’espace est très réduit dans cette installation centenaire. En collaboration avec des associations de défense de l’environnement et les autorités compétentes, nous avons examiné différentes options et décidé ensemble qu’un ascenseur à poissons constituait la solution la plus efficace et la plus rentable pour la montaison des poissons.

Comment fonctionne cet ascenseur à poissons?

Le principe nous est venu de la nature: les poissons suivent le courant. On génère donc un courant d’attraction au niveau des deux structures d’entrée et les poissons traversent un canal pour arriver ensuite à l’ascenseur. Une fois au pied du puits de l’ascenseur, les poissons se retrouvent dans un bac rempli d’eau (cuve) qui se ferme automatiquement. Le bac est ensuite tiré vers le haut à l’aide d’un treuil. Arrivés en haut, les poissons sont automatiquement relâchés dans le lac de Wohlen à travers une gouttière.

Comment construit-on une installation si complexe alors que la centrale produit toujours de l’électricité, et donc que l’eau continue de circuler?

La centrale hydraulique de Mühleberg est équipée de sept turbines. Pendant l’hiver, ces turbines ne fonctionnent pas toutes ensemble, car l’arrivée d’eau est plus faible. Les travaux de construction auront donc lieu par étapes, devant les sorties des turbines.

Notre contribution à la durabilité

Par nos actions, nos produits et nos prestations, nous contribuons au développement durable de la société, de l’économie et de l’environnement. BKW développe des solutions pour l’aménagement d’infrastructures et d’espaces de vie pérennes. L’entreprise s’engage en faveur des objectifs de développement durable des Nations Unies. Vous trouverez de plus amples renseignements concernant notre gestion du développement durable ici.

Andreas Schmidt

Andreas Schmidt

Responsable de projet Communication chez BKW