Artikel teilen auf

Quelque part, sur notre planète, souffle toujours le vent. Ainsi, la quantité d’énergies propres et renouvelables que peut produire le vent est presque illimitée. BKW suit l’appel d’Eole et va là où il souffle: en Norvège.

L’énergie éolienne n’est pas une découverte récente. En effet, les hommes l’utilisent depuis déjà des millénaires: tout d’abord pour faire avancer des voiliers puis, plus tard, des ballons à air chaud. Mais l’énergie éolienne a également été utilisée pour effectuer des travaux mécaniques, par exemple à l’aide de moulins à vent, utilisés pour moudre des grains, filer du coton ou comme source d’énergie afin de scier du bois, fabriquer de l’huile ou du papier ou encore assécher des surfaces marécageuses. Depuis la découverte de l’électricité et des génératrices, l’énergie éolienne est également utilisée pour la production d’électricité.

En raison de sa disponibilité universelle, de ses coûts peu élevés et de son niveau de développement technologique, l’énergie éolienne est considérée comme l’une des sources d’énergies renouvelables les plus prometteuses. Elle joue un rôle central dans la politique énergétique et les stratégies énergétiques de nombreux Etats. Il n’est pas étonnant dès lors que BKW encourage elle aussi le développement de l’énergie éolienne.

Là où souffle le vent: la Norvège

La Norvège dispose de l’un des plus grands potentiels d’Europe en matière d’électricité d’origine éolienne. Les régions côtières du pays en particulier sont exposées à des vitesses de vent élevées. Malgré cela, le premier parc éolien de Norvège n’a vu le jour qu’en 2002. Le projet Fosen Vind, auquel participe BKW en collaboration avec d’autres partenaires, est à ce jour le plus grand projet d’électricité d’origine éolienne terrestre d’Europe. La construction d’un parc éolien dans la région de Trondheim, exposée à des régimes de vent idéaux, avait été envisagée précédemment.  L’étroite collaboration entre Statkraft, TrønderEnergi, BKW et Credit Suisse Energy Infrastructure Partners AG, a finalement permis d’initier ce projet pionnier.

Celui-ci prévoit de connecter un total de six parcs éoliens au réseau durant la période 2018-2020. 278 turbines permettront une production annuelle de 3400 GWh – soit l’équivalent de la consommation annuelle d’environ 750 000 ménages suisses. BKW exploite déjà des parcs éoliens en Suisse, en Allemagne et en Italie et, depuis 2015, aussi en France. Ce projet mené en Norvège renforce encore son important portefeuille en offrant une plus grande diversité géographique et réglementaire.

Ivana Jazo

Ivana Jazo

Redaktorin und Kommunikationsexpertin bei der BKW