Artikel teilen auf
Photo: stock.adobe.com / Christian Schwier

Comment puis-je éclairer ma maison de manière efficace et écologique? Et à quoi dois-je faire attention pour les lumières de Noël ? Bruno Crivelli, chef de la division éclairage (lightpeak) de enerpeak ag, une entreprise du réseau BKW Engineering, nous donne ses trucs et astuces.

Le matin, le soleil se lève tard et le soir, en quittant le poste de travail, il fait déjà nuit. Beaucoup de gens n’aiment pas beaucoup l’hiver. Mais certains, au contraire, s’épanouissent pendant cette saison, par exemple Bruno Crivelli. Ce n’est pas surprenant. Cet architecte d’intérieur de formation est responsable du secteur d’activité Eclairage chez enerpeak ag: «L’hiver offre davantage de possibilités de jouer avec la lumière atmosphérique et de la mettre en scène», explique Bruno Crivelli. Nous avons demandé au planificateur d’éclairage d’enerpeak ag, une entreprise du réseau BKW Engineering, de nous dévoiler des conseils et des astuces pour éclairer correctement notre chez nous.

Comment puis-je éclairer ma maison de manière efficace et écologique?

Bruno Crivelli, chef de la division éclairage (lightpeak) de enerpeak ag

De préférence, uniquement avec des LED. Veillez à ce que les ampoules soient à intensité variable. Un éclairage dimmable nous permet d’économiser de l’énergie et d’augmenter la durée de vie des luminaires. Les anciennes indications en watts n’ont plus qu’une utilité limitée aujourd’hui: elles nous donnent un indice concernant la luminosité. A «l’époque des lampes à incandescence», c’était plus facile: j’ai envie d’un éclairage intense, alors j’achète une ampoule de 100 watts. Aujourd’hui, on parle de lumens par watt. Cette valeur indique le rendement lumineux, c’est-à-dire la quantité de lumière produite par l’ampoule pour l’énergie consommée. Plus il y a de lumens par watt, mieux c’est. Et plus cette valeur est élevée, plus le fonctionnement de la lampe correspondante est économique. Voici trois exemples: une lampe à incandescence de 40 watts correspond à environ 400 lumens, une lampe à incandescence de 100 watts à environ 1340 lumens et une bougie à environ 12 lumens.

Comment puis-je optimiser l’éclairage chez moi avec des astuces simples et créer une ambiance chaleureuse?

Essayer est plus important qu’étudier. Je recommande de travailler avec des spots et des éclairages à effets, comme un éclairage indirect ou à effet pour mettre en valeur un élément spécifique. Sous nos latitudes, la règle est la suivante: plus la lumière est chaude, plus c’est convivial. Pour beaucoup, la lueur des bougies incarne la convivialité. Sur l’échelle des températures de couleur, elle se situe autour de 2200 kelvins. A environ 2400 kelvins, le nouveau matériel d’éclairage à filaments LED de style rétro peut presque atteindre cette luminosité. Alors, pourquoi ne pas mettre délibérément en scène des ampoules visibles dans un coin de la pièce? Cela crée une toute nouvelle sensation d’espace. Autre conseil: achetez du matériel d’éclairage intelligent pouvant être contrôlé via une application.

Parlons de pollution lumineuse. Est-ce que parfois, moins c’est plus, surtout pendant la période de Noël?

Moins, c’est effectivement plus. Les illuminations de Noël ont toutefois une valeur émotionnelle particulière. Sinon, je recommande par exemple un interrupteur horaire. Pour l’éclairage extérieur, une boule de verre équipée d’une ampoule n’est pas idéale comme luminaire. L’ampoule émet de la lumière dans toutes les directions et dérange. Ici, il convient d’opter pour un «éclairage ciblé», qu’il est préférable de relier à un détecteur de mouvement.

Article de Inmotion

Cet article vient de «Inmotion», le magazine du personnel du groupe BKW. Vous trouverez le numéro complet au format PDF ici.

Markus Ehinger

Markus Ehinger

Senior Editor