Artikel teilen auf

Photos: Gabi Vogt

La lumière a une influence sur l’humeur et donne de l’ambiance à une pièce. «Un nouveau matériel d’éclairage économe en énergie permet d’étendre les possibilités», commente Bruno Crivelli, l’expert de Lightpeak.

L’établissement «Ayverdi’s» à Zurich est unique à plusieurs titres: outre les kebabs à déguster dans une ambiance raffinée, ce restaurant propose également un kebab de luxe au bœuf wagyu et sert des boissons bio de son propre cru. Pour le planificateur d’éclairage Bruno Crivelli, le projet réalisé au «Ayverdi’s», situé dans le quartier de Wiedikon, était un véritable coup de cœur. «Les propriétaires accordent de l’importance aux détails, dans tous les domaines. Ceci passe notamment par le concept d’éclairage, ce qui est souvent négligé», explique le responsable de Lightpeak, une entreprise de BKW.

Bruno Crivelli, nous pouvons voir ici des luminaires les plus variés. Selon quels critères sont-ils choisis?

Une lumière doit toujours apporter un soutien et non éblouir et dominer la pièce. L’«Ayverdi’s» est situé au rez-de-chaussée d’un bâtiment circulaire. Il s’agissait de souligner l’architecture avec la lumière et de garantir que le regard soit porté de l’extérieur vers le local et que le restaurant ne disparaisse pas dans un trou noir.

Un lavabo devient un véritable objet. La lumière est un élément de style et crée une ambiance.

Comment sélectionnez-vous le matériel d’éclairage?

Selon la norme technique actuelle en matière de LED. Les luminaires produisent tout simplement une meilleure lumière avec moins d’énergie. La deuxième étape consiste à opter pour une lumière plutôt chaude ou froide en fonction de l’environnement, Le calcul se fait en kelvins, 6500 kelvins correspondant à la lumière du jour et 2000 kelvins à un éclairage aux bougies. Si l’on recherche une lumière agréable pour une pièce à vivre, il faut miser sur 2700 kelvins.

«Pour le matin, on opte pour une lumière blanc froid qui réveille, tandis qu’on prévoit pour le soir une lumière chaude qui nous permet de mieux dormir.» Bruno Crivelli

On est ici dans un restaurant, donc on aimerait peut-être voir correctement ce qu’il y a dans notre assiette?

Les luminaires au-dessus des tables créent une lumière chaude et conviviale; toutefois, ils sont assez lumineux pour que les plats soient bien mis en valeur. Cela vaut également à la maison pour la table de salle à manger. Ici, l’éclairage peut être ajusté en fonction du moment de la journée et du temps. La variation de la lumière est un élément important dans la planification de l’éclairage car elle permet de créer une certaine ambiance. Si ce n’est pas déjà prévu dans l’installation électrique, on doit pouvoir contrôler l’éclairage par une application.

Les luminaires chez «Ayverdi’s» dans le quartier de Wiedikon, à Zurich, émettent une lumière chaude mais sont suffisamment lumineux pour bien mettre les plats en valeur.

Quelle est l’importance de la lumière pour les êtres humains et leur humeur?

La lumière est très importante. C’est avec la lueur chaude des bougies que l’on se sent le mieux. Dans les pays du sud, on voit souvent de la lumière froide – elle crée un sentiment de fraîcheur, très recherché dans ces régions. Par principe: le matin, on privilégie une lumière blanc froid qui réveille et tient éveillé. Le soir, on préfère une lumière chaude qui stimule le métabolisme de la mélatonine et nous permet de mieux dormir. Les écrans d’ordinateurs et de téléphones portables diffusent une lumière bleue; c’est pourquoi il est recommandé de les laisser de côté au moins une heure avant d’aller dormir.

Dans un magasin, comment choisir la lumière qu’il me faut?

L’indice IRC définit le rendu des couleurs – plus il est élevé, mieux c’est. Les lumens sont le flux lumineux, donc la puissance. Il vaut la peine de ne pas économiser sur les luminaires: la lumière a une grande influence sur nous.

TRUCS ET ASTUCES: COMMENT METTRE EN VALEUR VOTRE INTÉRIEUR

 

Bruno Crivelli recommande d’utiliser la lumière pour mettre chaque pièce en valeur. Eclairer indirectement: voilà le principe à suivre. Il est indispensable de déterminer au préalable la fonction d’un éclairage selon ce que l’on souhaite faire dans une pièce: lire, regarder la télévision, faire des travaux manuels, etc. Pour les commerces, il existe notamment un éclairage optimal pour les boulangeries ou les boucheries. «Dans ces cas-là, il ne faut pas tricher, mais s’assurer que la véritable couleur des produits est mise en valeur. Il existe des teintes de lumière spéciales pour la viande, le poisson et le pain, par exemple.»

Il faut toujours prévoir plusieurs sources de lumière afin de répondre à chaque besoin. La lumière permet également de souligner l’architecture ou l’aménagement d’une pièce ou même de l’agrandir ou de lui donner un côté plus intime. «Dans un couloir, il vaut mieux placer le plafonnier à droite ou à gauche plutôt qu’au milieu et jouer ensuite sur les reflets.» Dans les pièces au plafond bas, les lampes à suspension iront uniquement au-dessus d’une table. «Il faut également veiller à ce que la lumière n’éblouisse personne.»

Bannissez les suspensions au milieu d’une pièce. «Ce n’est jamais esthétique et c’est souvent inutile.» Il est préférable de mettre une suspension dans un angle et de créer une deuxième ou une troisième source de lumière avec une lampe de table ou sur pied. Bruno Crivelli invite également à oser: «On peut aussi assembler des luminaires de différentes tailles, en gardant toujours un nombre impair.» De plus, en optant pour de jolis câbles textiles colorés à la place des câbles habituels blancs ou noirs, on mettra encore plus la pièce en valeur.