Artikel teilen auf

Un hydrant n’est rien de plus qu’un hydrant, n’est-ce pas? Il est là pour assurer sa fonction et on le met à contribution en cas d’incendie. Il fournit alors de l’eau d’extinction tirée du réseau d’eau potable. Ce n’est pas le cas des hydrants Hinni. Quand la transition numérique rencontre des hydrants, des solutions intelligentes voient le jour: des hydrants qui détectent automatiquement les fuites et transmettent les informations.

«C’est de la folie de développer des hydrants intelligents» – c’était la réaction de certaines personnes lorsqu’il y a près de dix ans, nous commencions à intégrer de nouvelles fonctions aux hydrants. Jules Graber, CEO de Hinni AG, sourit en racontant cela. En effet, ce n’était sûrement pas une mauvaise idée d’équiper les hydrants de plus de fonctions et technique.

Une prestataire de service née

Hinni AG propose ses services depuis sa fondation en 1990. Hinni a d’abord entretenu les hydrants, c’està-dire offert le service complet, avant d’en construire elle-même. En tant que prestataire de services, Hinni conseille ses clients (les fournisseurs d’eau) dans leur management. Ils planifient ensemble les investissements des prochaines années et dressent des bilans hydriques. Les opérations de maintenance revêtent une grande importance. «Dès que le travail s’avère complexe, sale et difficile, on nous sollicite.»

Un sens certain des innovations

Hinni ne voulait pas s’arrêter à la construction d’hydrants simples. En cas d’urgence, des hydrants directement reliés au réseau d’eau potable ne doivent pas seulement fournir de l’eau d’extinction. En recherchant une vraie plus-value pour les clients, c’est l’hydrant intelligent et communicant qui est né. L’intelligence demeure dans la technique intégrée. Elle permet de détecter automatiquement les fuites. Immédiatement, un SMS est envoyé à la personne responsable de l’alimentation en eau: fuite à Lyss, au 14 de la Bahnhofstrasse. «Les clients sont immédiatement informés des fuites sur le réseau d’eau potable. Ils gagnent ainsi un temps précieux et font des économies intéressantes», souligne Jules Graber.

Le temps, facteur commercial important

L’hydrant intelligent connaît un franc succès. La transition numérique marque le présent comme l’avenir de Hinni. Aujourd’hui, on demande des données en temps réel. Il est intéressant d’obtenir davantage d’informations, et en permanence des paramètres tels que la pression statique ou le débit. «On peut comparer cela à une maison ou à un appartement d’il y a vingt ans. Je dirais qu’à cette époque, personne ne s’intéressait à l’énergie. Aujourd’hui, chacun a un mobile sur soi et connaît très précisément sa consommation d’énergie, et même en temps réel.» Hinni développe actuellement différents capteurs qu’elle peut intégrer à son réseau d’eau potable. Ainsi, elle réagit aux besoins en informations actuelles relatives aux hydrants.

Katja Bauder

Katja Bauder

Projektleiterin Publikationen bei BKW