Artikel teilen auf

L’anémomètre iSpin installé sur la tête du rotor des éoliennes évite les pertes de production dues aux turbulences du vent et prolonge la durée de vie.

En Europe, le vent est le plus important fournisseur d’électricité dans la catégorie des énergies renouvelables. Ceci est rendu possible par les installations éoliennes modernes. Pour fonctionner efficacement, elles ont besoin d’une multitude de capteurs, et avant tout de composants robustes. Leur pièce maîtresse est composée des rotors et des pales de rotor qui sont déplacées par le vent. Ils sont la source de la puissance. Pour que les installations éoliennes fonctionnent efficacement, il est important qu’elles puissent être orientées correctement et à tout moment. Les facteurs déterminants sont les données qui illustrent le plus précisément possible la manière dont le vent rencontre le rotor. Avec la découverte d’un anémomètre d’un tout nouveau type, la start-up suisse Romo Wind a désormais résolu un problème auquel les exploitants de parcs éoliens sont confrontés au quotidien. Les instruments conventionnels de mesure du vent sont toujours fixés à l’arrière du rotor. Il est donc possible que les données ainsi fournies soient partiellement inexactes, car elles ne correspondent pas à la force éolienne qui influe sur l’avant du rotor et sur les pales de l’éolienne. Avec iSpin, Romo Wind a développé un capteur qui est fixé à l’avant du rotor et qui y mesure avec précision la force et la direction du vent là où il se présente.

Des données très précises améliorent la performance et augmentent la durée de vie des turbines

BKW teste actuellement l’iSpin dans son propre parc éolien Ripacandida dans le sud de l’Italie. Le système a été installé sur neuf turbines. Au total, Romo Wind a déjà équipé plus de 1000 installations éoliennes avec son système. «Nos capteurs détectent par exemple également les rafales et les turbulences qui ont une influence sur la charge et la production», explique Luca Alemanno de Romo Wind. Les données de mesure aideraient également à prolonger la durée de vie des turbines et à mieux commander la production. Luca Alemanno en est sûr: «il est ainsi possible de détecter si une éolienne ne fournit pas assez de puissance sous l’effet du vent, donc de résoudre très rapidement le problème». Les iSpins de Romo Wind sont les seuls capteurs de ce type sur le marché. Les exploitants des parcs éoliens peuvent choisir entre deux versions avec un ou trois iSpins. «Notre objectif est de faire des iSpins un nouveau standard. Ceci offre aux exploitants de parcs éoliens la possibilité de demander des garanties de performance aux fabricants, car il existe bel et bien des données précises sur les vents», complète le manager de Romo Wind.

SI Gruen

SI Gruen

Beitrag aus dem Magazin SI Grün der Schweizer Illustrierten im Rahmen einer Zusammenarbeit der BKW mit Ringier.

STARTUP@BKW

Avec son initiative de start-up «Level-up», BKW mise sur la collaboration avec des start-up innovantes et fortement orientées sur la mise en œuvre afin de développer les solutions énergétiques de demain.

www.bkw.ch/startup