Artikel teilen auf

BKW Italie a son siège à Milan. Mais 700 kilomètres plus au sud, quatre collaborateurs œuvrent également pour le compte de l’entreprise. Depuis leur bureau de Foggia, ils gèrent les parcs éoliens de BKW dans les Pouilles et la Basilicate, leurs tâches allant de l’exploitation à la vente de courant et d’attestations en passant par la surveillance.

Les Pouilles sont la région d’Italie la plus exposée aux vents. En témoigne le grand nombre d’éoliennes qui tournent au gré du vent dans cette région du sud-est. BKW Italia possède elle aussi 109 éoliennes dans les Pouilles et dans la Basilicate voisine. 29 autres appartiennent à HelveticWind, dans laquelle BKW détient des participations avec plusieurs autres partenaires de Suisse. BKW produit du courant à base d’énergie éolienne en Italie du Sud depuis 2010 déjà. Depuis, elle a étoffé son portefeuille, qui comprend désormais onze parcs éoliens.

Les maîtres des parcs éoliens

Au départ, une entreprise externe était en charge de l’exploitation des installations. Puis, au vu de son portefeuille grandissant, BKW Italia a décidé de reprendre ces tâches à son propre compte. C’est à Foggia, chef-lieu du même nom de la province des Pouilles, à proximité de l’éperon de la «Botte» italienne, que quatre experts de l’éolien travaillent sous la responsabilité de Mario Giagnotti. Ce sont les maîtres des parcs éoliens de BKW Italia.

Leur rayon d’activité est large: cette équipe de quatre personnes étudie si les installations fonctionnent comme souhaité et contrôle les données de production. Elle établit également un calendrier idéal pour les travaux de planification, d’entretien et d’optimisation. Et lorsque le moment est venu d’exécuter ces travaux, un membre de l’équipe de Mario Giagnotti se rend régulièrement sur place afin d’accompagner et de contrôler leur bon déroulement. Enfin, la vente de courant et de certificats d’énergies renouvelables des parcs éoliens italiens est également gérée depuis Foggia, avec toutes les tâches inhérentes à ces activités.

En cas d’urgence

Même si l’équipe de Mario Giagnotti se trouve à des centaines de kilomètres de ses collègues à Milan et en Suisse, elle n’est pas seule. «Nous communiquons régulièrement, ce qui est très important», relève l’ingénieur en génie électrique. Une présence sur place joue néanmoins également un rôle de premier plan. «Cela nous permet de parfaitement connaître nos installations», poursuit-il en connaissance de cause. Dans son activité précédente de project manager, il a en effet accompagné la construction des deux parcs éoliens de Volturino et Castellaneta. Son équipe connaît aussi très bien les autres installations.

Cette proximité avec les parcs éoliens permet à Mario Giagnotti et à son équipe de faire preuve d’une grande flexibilité. En cas d’urgence, elle est très rapidement sur place pour effectuer les actions nécessaires. Ainsi, le vent du sud peut continuer de souffler pour BKW.

Sabrina Schellenberg

Sabrina Schellenberg

Deputy Head of Media & Newsroom bei der BKW