Artikel teilen auf

La sortie du nucléaire a commencé. Comment réussir à atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050? Roger Nordmann, président de Swissolar et conseiller national socialiste, a un plan.

La session est terminée, le Palais fédéral semble s’être éteint. Nous rencontrons cependant une personne dans la Salle des pas perdus: Roger Nordmann, 46 ans. Le Lausannois est chef du groupe parlementaire du Parti Socialiste et siège au Conseil national depuis 2004. En tant que président de Swissolar, Association suisse des professionnels de l’énergie solaire, Roger Nordmann a un plan pour le futur énergétique de la Suisse. Il l’explique dans son livre intitulé «Le plan solaire et climat».

Roger Nordmann, le 20 décembre, Mühleberg était la première centrale nucléaire suisse déconnectée du réseau. Comment couvrons-nous désormais les 5 % d’électricité manquante?
Le photovoltaïque produit déjà 4 % du courant suisse. Grâce aux nouvelles énergies renouvelables restantes, comme la biomasse, les éoliennes et les petites centrales hydroélectriques, nous en sommes à 8 %. L’obstacle majeur se présentera lorsque nous déconnecterons à l’avenir les deux grosses centrales nucléaires de Gösgen et de Leibstadt.

Vous voulez régler le problème avec l’énergie solaire. Pour ce faire, nous allons cependant avoir besoin de beaucoup plus d’installations solaires.
Nous disposons déjà de 20 fois plus de courant solaire qu’il y a dix ans et nous en avons besoin d’encore 20 fois plus qu’aujourd’hui si nous souhaitons remplacer les centrales nucléaires et disposer d’assez de courant propre pour alimenter les voitures électriques et les nouvelles pompes à chaleur. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons réellement protéger le climat et réduire notre consommation de mazout à zéro!

Quels sont les avantages du photovoltaïque par rapport aux autres énergies renouvelables?
Il ne provoque que peu de résistances et son potentiel est encore largement inexploité. Si on équipait toutes les façades et toitures adaptées de panneaux, on pourrait produire 67 TWh de courant. Il serait également envisageable de mettre des installations sur les parois antibruit, les toits des parkings ou de manière flottante sur des lacs de retenue. Le photovoltaïque est désormais la technologie la moins chère pour produire un nouveau kilowattheure de courant.

«Il faut travailler avec une entreprise certifiée et couvrir l’intégralité du toit avec des panneaux.»

De nombreux propriétaires considèrent que les installations solaires restent trop coûteuses.
Un voyage en famille en Thaïlande ou bien un SUV grandement exagéré sont également des achats coûteux. Chacun peut cependant se poser la question: n’est-il pas préférable de partir en vacances vers une destination plus abordable, de faire un achat de voiture plus raisonnable et de pouvoir ainsi s’équiper d’une installation solaire pour 10 000 à 15 000 CHF? Investir dans une installation photovoltaïque, c’est agir de manière patriotique car elle est utile à tous.

A quels éléments les propriétaires de maison doivent-ils faire attention lors du montage d’une installation?
Il faut travailler avec une entreprise certifiée. Des informations sont disponibles sur www.solarprofis.ch. Et l’installation doit couvrir l’intégralité du toit. Installer 30 ou 60 m2 de panneaux solaires n’a pas une grande répercussion sur les coûts. Mais les excédents de production peuvent être injectés dans le réseau pour être utilisés autre part. C’est judicieux du point de vue du besoin en énergie.
BKW propose des solutions solaires sur mesure. L’entreprise profite désormais d’un partenariat avec Swissolar. Quels sont les avantages de cette coopération?
Nous apprenons les uns des autres. Avec ce partenariat, BKW exprime par ailleurs sa volonté d’élargir son engagement pour l’énergie solaire. Pour nous au sein de Swissolar, il est important de montrer que de grandes entreprises investissent également dans l’énergie solaire et qu’elles empruntent cette voie.

Et en ce qui vous concerne personnellement? Votre maison est-elle alimentée par de l’électricité solaire?
Non. Nous vivons dans un immeuble collectif de plus de 100 ans avec un toit constitué en grande partie de coins et de bords. C’est malheureusement impossible d’y installer une installation solaire. En outre, la maison est classée. Nous avons cependant posé une isolation thermique sur le sol des combles et au plafond du sous-sol et avons remplacé de nombreuses fenêtres. Cela nous a permis de diminuer notre consommation de chauffage de 30 %.

Vous avez une fille de 14 ans et un garçon de 15 ans. Qu’essayez-vous de transmettre à vos enfants?
Ils ont déjà entendu des milliers de fois ce que je viens de vous raconter. Ils sont tous les deux assez radicaux. Ils ne veulent pas prendre l’avion et vont manifester. Ils le font bien.

La Suisse va-t-elle réussir a atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050?
Peut-être pas intégralement. Mais aux trois quarts, c’est déjà mieux que rien. Je suis confiant, nous pouvons y parvenir.

Solutions solaires durables

La demande en solutions photovoltaïques augmente et avec elle la nécessité d’une utilisation optimale du courant et le suivi en exploitation. BKW propose aux installateurs et entreprises d’approvisionnement en énergie des solutions modulaires globales pour leurs clients qui vont au-delà du montage de l’installation solaire. www.bkw.ch/home-energy

 

Passer de 2 à 50 GW d’ici 2050: un plan ambitieux qui laisse des questions en suspens

Roger Nordmann, conseiller national PS et lobbyiste du solaire, souhaite atteindre les objectifs de protection du climat par une vaste extension du photovoltaïque. A ce sujet, il a consigné des suggestions dans un livre qui suscite toutefois aussi quelques questions.

SI Gruen

SI Gruen

Beitrag aus dem Magazin SI Grün der Schweizer Illustrierten im Rahmen einer Zusammenarbeit der BKW mit Ringier / Article du magazine SI Grün de la Schweizer Illustrierte, dans le cadre d’une collaboration de BKW avec Ringier.