Artikel teilen auf

Le 28 octobre, nous passerons à l’heure d’hiver. Depuis son introduction, le changement d’heure fait débat et nombreux sont ceux qui s’interrogent sur sa pertinence.

L’heure d’été a été introduite pour la première fois en Allemagne dans le courant de la Première Guerre mondiale, en 1916 plus précisément, dans le but d’économiser de l’énergie. Peu après, d’autres pays se sont également prononcés en faveur du changement d’heure, puis certains y ont renoncé avant de l’instaurer à nouveau. Bref. En Suisse, le changement d’heure tel que nous le vivons chaque année est en vigueur depuis 1981 et ce, sans interruption. Cependant, il n’est pas particulièrement populaire auprès des Suisses. Il est même critiqué par certains chercheurs issus de différentes disciplines comme la biologie, la médecine ou la psychologie. Tous se demandent si le changement d’heure nous est réellement profitable. Il y a aussi la question des économies d’énergie qu’il est censé engendrer mais qui fait toujours débat.

L’abrogation définitive du changement d’heure?

Il se pourrait que le changement d’heure soit bientôt de l’histoire ancienne. En août dernier, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé vouloir l’abroger. Si cette décision devait entrer en vigueur, la Suisse serait bien obligée de suivre le mouvement. En effet, d’un point de vue économique, la Confédération n’aurait aucun avantage à demeurer un «îlot temporel».

Des méthodes efficaces pour économiser l’énergie

Simon Jakob
Chef Eclairage

Le changement d’heure est-il pertinent? C’est la question que nous avons posé à Simon Jakob, chef Eclairage chez BKW. «Je doute que le changement d’heure permette de réelles économies d’énergie. Nous préférons miser sur des méthodes efficaces pour réaliser des économies d’énergie dans l’espace public, indépendamment du changement d’heure.» Nous parlons ici d’un éclairage intelligent des voies publiques, des luminaires qui s’allument uniquement lorsque c’est nécessaire, pour réduire la consommation d’énergie et la pollution lumineuse. «Par rapport aux anciens lampadaires avec ampoule à vapeur de mercure, les lampadaires LED avec atténuation nocturne permettent d’économiser près de 60% d’énergie. Au cours des dernières années, le LED s’est imposé dans l’éclairage public et représente désormais la norme dans ce domaine.»

«Par rapport au système d’atténuation nocturne, le contrôle dynamique de l’éclairage permet une économie d’énergie de 15 à 20% supplémentaires», précise Simon Jakob. Il ajoute que la décision d’une commune ou d’un canton d’introduire tel ou tel système n’est pas seulement motivée par des raisons économiques: «Le gradateur dynamique est la commande qui consomme le moins d’énergie dans les rues peu fréquentées. Grâce au mode veille, la pollution lumineuse est encore plus faible en cas de niveau de gradation  peu élevé. Actuellement, ces luminaires sont cependant encore plus chers que ceux équipés de l’atténuation nocturne autonome.» Pour savoir quel système d’éclairage LED installer, il faut se poser la question suivante: veut-on privilégier l’aspect durable ou l’aspect économique? Le plus important étant le passage au LED car dans tous les cas, ce changement en vaut la chandelle!

Luminaires LED avec atténuation nocturne (autonome): le rétroéclairage est prédéfini, indépendamment de la circulation.
Luminaires LED avec contrôle dynamique: les luminaires sont activés grâce à des capteurs qui réagissent à la circulation et à la présence de piétons. La lumière est produite uniquement quand elle est nécessaire.
Luminaires LED avec système de commande à distance: les luminaires sont gérés et contrôlés de manière centralisée. Ainsi, la durée et le niveau de luminosité peuvent être adaptés en fonction des besoins. En outre, les installations numériques peuvent être équipées avec d’autres dispositifs, par exemple des compteurs de trafic routier.

La lumière influe grandement sur nos vies; elle guide nos pas dans de nombreuses situations. Les solutions de BKW comblent vos besoins d’éclairage au bon endroit, au bon moment, en juste quantité et en intensité suffisante. Planification, documentation, mise en œuvre et maintenance: tout est par ailleurs réalisé par un seul et même prestataire, dans les règles de l’art et de façon personnalisée.
www.bkw.ch/eclairage

Antuan Pace

Antuan Pace

Kommunikationsmanager bei der BKW