Artikel teilen auf

Comme au paradis. Objectif: Didier Cuche maître d’ouvrage. Il a créé sa nouvelle maison de famille sur les fondations de la ferme de ses parents en coopération avec BKW Building Solutions.

C’est l’hiver dans le Jura bernois. Cependant, le soleil répand sa chaleur avec une intensité presque printanière. La mince épaisseur de neige réfléchit les rayons en un jeu de couleurs magique. Sur les flancs du Chasseral, quelques nuages caracolent dans la douce brise. Tel est l’univers de Didier Cuche, 45 ans: «C’est ici que nous avons trouvé notre paradis», déclare l’ancienne star du ski en riant et en caressant tendrement les cheveux de sa fille Amélie, 1 an.

Dans la cuisine, sa femme Manuela, 35 ans, et leur fils Noé, 4 ans, se consacrent à une activité pratique: ils pétrissent la pâte qui leur servira à faire du pain frais. Le père observe cette joyeuse animation de loin: «Ils aiment s’adonner à cette activité, et ils le font bien. Il est préférable que je ne les dérange pas.»

Voilà huit ans que Didier Cuche s’est retiré du sport alpin de haut niveau. Cependant, le skieur cinq fois vainqueur du Kitzbühel n’a en rien perdu de son aura: son sourire est aussi chaleureux que s’il se trouvait à la plus haute place du podium et ses réponses sont spontanées et directes comme auparavant devant les projecteurs. Lorsqu’on lui demande comment il a réussi à passer du statut d’athlète acclamé à celui de simple particulier, il répond: «Lorsque tu participes à une Coupe du monde de ski, c’est un peu comme si tu te trouvais dans un train à grande vitesse. Et une fois que tu as pris ta retraite, tu te retrouves devant un train régional dans lequel il n’y a plus aucune place assise.»

Le sportif a trouvé sa place dans cette nouvelle vie, et sa rencontre avec Manuela y est aussi pour quelque chose. Ils se sont rencontrés en marge de la finale de la Coupe du monde à Lenzerheide en 2014 avant de se marier au même endroit trois ans plus tard. Aujourd’hui, Didier Cuche déclare: «Ce n’est pas facile de réussir dans le sport. Mais c’est encore moins facile d’être un bon père et un bon mari. Je fais de mon mieux tous les jours pour être à la hauteur.»

C’est en se tenant devant la porte d’entrée de la maison familiale qu’il nous fait cette confidence. La ferme de ses parents magnifiquement rénovée est depuis quelques semaines le foyer de Didier et de sa petite famille: «L’emménagement a représenté la concrétisation d’un rêve.» Les travaux de rénovation qui ont duré deux ans avaient auparavant mis sa capacité créative et ses nerfs à rude épreuve: «La rénovation était ma tâche principale.» Il est tout à fait satisfait du résultat: «Nous avons désormais exactement ce dont nous avions besoin.»

Lors de la dernière étape de la rénovation durant l’été 2019, la famille vivait en partie dans une petite caravane. Didier Cuche n’y voyait aucun problème, et cela a même été une expérience mémorable pour les enfants: «Noé avait toujours voulu passer des vacances au camping. Je crois qu’il en a fait suffisamment», raconte le père en rigolant. Ce à quoi la maman ajoute: «Nous nous étions si bien habitués à l’espace restreint qu’au début, je me suis presque sentie un peu perdue dans cette grande maison.»

Maintenant, Manuela profite également des avantages. Ceux-ci incluent aussi les dernières avancées en matière de compatibilité avec les impératifs environnementaux et d’efficacité énergétique. L’électricité provient d’une installation photovoltaïque placée sur le toit du garage. La superficie de 100 m2 permet de produire environ 14 000 kWh de courant par an.

Silvan Büchli, de l’entreprise ISP Electro Solutions AG à Soleure qui a réalisé les travaux, explique: «Parce que les températures ne soient pas très élevées à une altitude de plus de 1000 mètres, l’installation est capable de produire un maximum d’électricité.» Cela permet à Didier Cuche d’alimenter notamment sa voiture électrique, l’Audi E-Tron. En fonction des besoins en électricité, l’installation photovoltaïque injecte l’énergie dans la maison, dans l’accumulateur ou dans le réseau: «Je souhaite être aussi autonome que possible», explique Didier Cuche. Et le bâtiment impressionne également par son aspect visuel: «Nous avons misé sur un système intégré en toiture. Cela signifie que les panneaux forment la toiture et ne sont pas installés sur les tuiles», explique Silvan Büchli.

Pour Didier Cuche, cette manière de produire de l’énergie est tournée vers l’avenir, et c’est dans une certaine mesure une compensation pour sa carrière de skieur: «Nous ne pouvons pas être de bons exemples du fait de nos nombreux voyages en avion. Maintenant, il est donc d’autant plus important pour moi de vivre de manière aussi respectueuse de l’environnement que possible. Quand on est père de famille, on voit le monde d’une tout autre façon.»

Didier Cuche associe sa nouvelle maison à de nombreux souvenirs émouvants. Lorsqu’il était jeune garçon, il venait souvent passer l’été ici, à jouer de longues heures dans les prairies ou à errer dans les bois: «Cet endroit est une partie de mon histoire, et la maison reflète mes origines.»

Il aurait cependant été impossible d’y vivre dans son état d’autrefois. Voilà pourquoi Manuela et lui ont décidé de se lancer dans des rénovations. Pour ce faire, le Suisse de l’année 2011 a choisi pour l’accompagner BKW Building Solutions, la division en technique du bâtiment de BKW.

C’était le bon choix. Les entreprises du groupe BKW Technique du bâtiment proposent des solutions complètes pour tous les aspects de la construction d’une maison. Elles sont spécialistes dans les domaines de l’électricité, du solaire, du chauffage, de la ventilation, de la climatisation, du refroidissement, des installations sanitaires et de la zinguerie. Elles planifient, réalisent et entretiennent.

Jérôme Faehndrich d’Inelectro à Porrentruy (JU), une entreprise du groupe en technique du bâtiment, se rappelle qu’il était un peu nerveux avant son premier rendez-vous avec Didier Cuche. «Mais c’est vite passé: Didier Cuche est très accessible.»

D’un point de vue technique, la coopération a également permis d’obtenir un résultat admirable. Les équipements de la maison pourront être contrôlés depuis un iPhone ou une tablette selon les normes techniques les plus récentes. «De la chaîne hi-fi, qui peut être contrôlée depuis tout le bâtiment, jusqu’au chauffage, aux stores et aux appareils électroménagers, tout peut être géré de manière centralisée. Nous avons également installé une station météo qui transmet ses données à l’installation, ainsi qu’une station de recharge électrique», explique Jérôme Faehndrich.

Reste encore à savoir comment Didier Cuche s’est débrouillé en tant que maître d’ouvrage? Jérôme Faehndrich lui accorde une excellente appréciation: «Il est à l’écoute, réfléchit de manière minutieuse et prend des décisions claires. C’était un plaisir de travailler avec lui.» Dans sa perception de ce qu’il recherchait, Didier Cuche est du même avis: «Les ouvriers savaient toujours précisément ce que je souhaitais. Avec un tel projet, beaucoup de choses peuvent mal se passer. Voilà pourquoi il est important de trouver le partenaire adéquat.»

Didier Cuche et BKW Building Solutions ont tout fait dans les règles de l’art. Qu’il s’agisse de l’aménagement intérieur ou de l’aspect extérieur, la nouvelle maison de l’ancienne star du ski est un véritable bijou. Il était également décisif pour ce fier père de famille que sa maison ait un impact positif sur l’environnement: «Nous souhaitons laisser à nos enfants un monde aussi intact que possible.»

Services complets en technique du bâtiment

De l’électricité en passant par le chauffage sans oublier le toit solaire et la station de recharge électrique: BKW Building Solutions réunit l’ensemble du savoir-faire nécessaire à la planification, la réalisation et la maintenance de bâtiments sous un seul et même toit. Dans toute la Suisse, elle propose des solutions d’installation intégrées pour les maisons privées ainsi que pour les bâtiments commerciaux et industriels. Cela ne concerne pas uniquement les nouveaux bâtiments, mais également les rénovations. www.bkw.ch/buildingsolutions 

Notre contribution à la durabilité

Par nos actions, nos produits et nos prestations, nous contribuons au développement durable de la société, de l’économie et de l’environnement. BKW développe des solutions pour l’aménagement d’infrastructures et d’espaces de vie pérennes. L’entreprise s’engage en faveur des objectifs de développement durable des Nations Unies. Vous trouverez de plus amples renseignements concernant notre gestion du développement durable ici.

SI Gruen

SI Gruen

Beitrag aus dem Magazin SI Grün der Schweizer Illustrierten im Rahmen einer Zusammenarbeit der BKW mit Ringier / Article du magazine SI Grün de la Schweizer Illustrierte, dans le cadre d’une collaboration de BKW avec Ringier.