Artikel teilen auf

A près de 4000 mètres, le soleil fournit une puissance particulièrement importante. Comment BKW définit des critères sur la station supérieure la plus haute d’Europe.

Sur le Petit Cervin se trouve la station supérieure la plus haute d’Europe. Les esprits pionniers et les idées d’expédition y sont omniprésents. Rien que sa hauteur de près de 3883 mètres incite les hommes à repousser leurs limites. «L’efficacité au travail diminue là-haut de près de 30%», déclare Kurt Guntli, responsable du domaine électrotechnique à la direction administrative des remontées mécaniques de Zermatt. Guntli est en route pour une mission chargée de symboles. En collaboration avec Marc Hauser, l’ingénieur en énergie solaire et éolienne de BKW, il souhaite remettre en service le dispositif de courant solaire sur la façade du restaurant de montagne. En raison du rayonnement solaire très intense, les modules de l’installation photovoltaïque n’ont pas résisté aussi longtemps que prévu à l’importante sollicitation. «Le matériau est beaucoup plus mis à l’épreuve que dans la plaine», explique Marc Hauser. Le projet lancé en 2009 pour la production de l’énergie solaire sur la façade du restaurant Matterhorn Glacier Paradise est très célèbre – également en raison du fait que nous étions confrontés à des défis inhabituels lors de la création et des travaux de rénovation. «Les conditions météorologiques ne sauraient être plus variables à cette hauteur. Il n’est pas rare que les températures fluctuent entre -30°C et 10°C. La vitesse du vent atteint des pointes jusqu’à 250 km/h», constate Kurt Guntli.

Grande efficacité de la production d’énergie grâce au froid, à la glace et à l’air pur

L’installation solaire sur le Petit Cervin génère un volume disproportionné d’électricité. «A cette altitude, l’énergie produite est de 80% supérieure à celle produite au niveau de la mer», précise Kurt Guntli. La production annuelle de cette centrale électrique couvre la totalité des besoins en énergie de la station supérieure pour le chauffage, la ventilation et les installations du bâtiment. L’électricité suffirait pour huit à dix ménages – toute une année. Marc Hauser ajoute: «La grande efficacité de la production d’énergie à cette altitude est due à la réflexion lumineuse avec la glace et la neige, aux basses températures ainsi qu’à l’air pur.» Dans la branche, l’installation de BKW est presque considérée comme un guide pour la transition énergétique. En 2010, elle a été récompensée par le Prix Solaire Suisse. Aujourd’hui, elle est totalement rénovée. «Nous pouvons créer ici un symbole fort en matière de durabilité et offrir une alternative de taille au réseau électrique existant», confie Kurt Guntli. La coopération avec BKW est d’une importance fondamentale pour le valaisan. «Ce n’est qu’avec un partenaire puissant qu’un projet aussi ambitieux peut être mis en œuvre. En tant que propriétaire et exploitant de l’installation, BKW joue un rôle central.»

SI Gruen

SI Gruen

Beitrag aus dem Magazin SI Grün der Schweizer Illustrierten im Rahmen einer Zusammenarbeit der BKW mit Ringier / Article du magazine SI Grün de la Schweizer Illustrierte, dans le cadre d’une collaboration de BKW avec Ringier.