Artikel teilen auf

Les véhicules électriques en plein boom: le nombre de nouveaux véhicules immatriculés équipés de systèmes de propulsion purement électriques a augmenté de plus de 70% en 2020 par rapport à l’année précédente. «Les voitures électriques seront bientôt majoritaires sur les routes suisses» déclare Peter Arnet, le nouveau responsable de BKW Smart Energy & Mobility AG. Dans une interview, nous avons parlé des principaux défis à venir de cette évolution et nous lui avons demandé pourquoi BKW est la bonne entreprise pour faire avancer l’électromobilité.

Peter Arnet, vous êtes le nouveau responsable Smart Energy & Mobility de BKW et vous dirigez donc le centre de compétences récemment créé pour les solutions intelligentes d’électromobilité. D’où vient votre fascination pour l’électromobilité?

Peter Arnet: Il y a dix ans déjà, chez mon ancien employeur, j’ai eu l’occasion de créer une entreprise à partir de zéro dans ce qui était alors encore un nouvel environnement de marché. J’ai ainsi fait la connaissance de nombreux spécialistes et précurseurs de l’électromobilité. Comme il n’y avait pas de «véritables» véhicules électriques à l’époque, c’était un pas vers un avenir incertain. Grâce à des entreprises comme Tesla, aux premières discussions avec Porsche et à de nombreuses autres personnes visionnaires que j’ai eu le plaisir de rencontrer, j’ai acquis cette intime conviction: l’électromobilité fait partie intégrante de notre avenir.

Et puis, il y a certainement encore l’aspect environnemental.

Oui, absolument. La lutte contre le réchauffement climatique et la réduction des émissions de CO2 est essentielle à mes yeux. Dans mon activité professionnelle, il a toujours été important pour moi d’agir en faveur de notre avenir et de l’environnement. En même temps, j’ai toujours voulu être libre de mettre en place des choses passionnantes. Le domaine de l’électromobilité m’a permis de combiner ces deux aspects. Et cela recommence désormais chez BKW.

Selon vous, quel rôle BKW peut-elle jouer avec son vaste réseau dans l’électrification du transport automobile en Suisse?

Je pense que BKW dispose du plus fort potentiel pour développer avec succès l’électromobilité en Suisse. BKW regroupe tout sous un même toit: un réseau d’installations couvrant le territoire national, des spécialistes Réseau, des experts en décompte énergétique, des spécialistes de la construction de réseaux avec le groupe Arnold, et un nom reconnu en tant qu’entreprise leader dans le domaine de l’électricité.

L’électrification du transport individuel progresse rapidement. Quel est, selon vous, le plus grand défi de l’électromobilité sur le marché suisse?

L’un des plus grands défis est l’infrastructure. Et cela n’inclut pas uniquement le secteur des voitures électriques privées. Les bus, bateaux, camions, avions et engins de construction en font tout autant partie. BKW possède le savoir-faire nécessaire pour relever ce défi en proposant des solutions d’avenir. Je me réjouis donc d’exercer mon rôle de responsable de ce domaine.

Quelles sont les propositions concrètes de votre domaine, le Centre de compétence Smart Mobility?

Nous sommes un prestataire de solutions complètes. Cela signifie que nous pouvons proposer à nos clients des solutions de bout en bout: de la phase de conception à la phase de construction en passant par la phase de planification. Nous construisons tout, des simples bornes de recharge aux bornes de recharge haute puissance, situées par exemple sur les aires de repos des routes nationales. Nous sommes spécialisés dans les processus permettant à l’industrie automobile de déployer de grandes quantités de bornes de recharge et nous disposons d’une équipe d’installation sur tout le territoire national. Nous disposons également d’un vaste savoir-faire dans le domaine des connexions Backend des bornes de recharge. Cela signifie que nous pouvons facturer les opérations de chargement et accéder en ligne à chaque borne de recharge individuelle, ce qui est primordial car cela nous permet également de gérer et surveiller idéalement le processus de dysfonctionnement pour nos clients.

Vous conduisez vous-même une voiture électrique. Vous envisagez de ne jamais plus racheter une voiture à essence?

En effet, je ne peux plus imaginer revenir à la «vieille» technologie du moteur à combustion et je n’achèterai plus jamais une telle voiture. Et ce, pour plusieurs raisons: La voiture électrique est beaucoup moins chère en termes de coûts globaux, ne présente pratiquement aucun problème technique et nécessite moins d’entretien. La sensation de conduite est très agréable, les performances me séduisent et bien sûr, j’apprécie d’agir en faveur de l’environnement.

Pour terminer, osez nous faire une prédiction: quand les voitures électriques seront-elles majoritaires sur nos routes?

Entre 2030 et 2035. Cela se fera donc très rapidement. Contrairement aux types de propulsion classiques, tels que le diesel et l’essence, pour lesquels les nouvelles immatriculations sont en baisse (et ce, en partie en raison de la situation liée au COVID), les chiffres de vente des véhicules électriques continuent à augmenter. Ce qui va dans la bonne direction!

Peter Arnet

Au cours des vingt dernières années, Peter Arnet a créé de nouvelles unités commerciales ou de nouveaux départements dans diverses entreprises. Ainsi, il a joué un rôle de premier majeur dans la création d’Alpiq E-Mobility et a mis sur pied une nouvelle unité commerciale E-Mobility chez SPIE au cours des deux dernières années. Peter Arnet a également été un membre fondateur de Swiss E-Mobility et a contribué de manière déterminante à la mise en place du réseau suisse de recharge rapide EVITE.

Andreas Schmidt

Andreas Schmidt

Responsable de projet Communication chez BKW