Artikel teilen auf
Foto: peterschreiber.media - stock.adobe.com

BKW joue un rôle important dans le développement du solaire en Suisse. Mais quelles sont les conséquences pour le réseau de distribution? Inmotion en a discuté avec deux experts BKW: Markus Eberhard, Head of Digital Business, et Stefan Witschi, responsable Management Réseau de distribution.

 

BKW a lancé son «offensive solaire». Dans quel but?
Markus Eberhard: Près d’un tiers des propriétaires de maisons individuelles en Suisse réfléchissent sérieusement à investir dans une installation photovoltaïque. Nous avons prévu cette évolution, ce qui fait de nous le partenaire idéal. Pour beaucoup, investir dans une installation solaire constitue un premier pas vers un habitat durable. Nous y voyons de bonnes opportunités de construire une relation commerciale sur le long terme avec ces clients.

 

«Dans l’idéal, on évite l’injection d’énergie de pointe en orientant au maximum son installation vers une autoconsommation à 100%.»

Markus Eberhard

Quelle est votre approche?
M.E.: La gamme BKW Home Energy, composée d’une installation solaire, d’une station de charge, d’une thermopompe et d’un accumulateur fournit aux propriétaires immobiliers des composants sur mesure pour rentabiliser une installation photovoltaïque. Et nous garantissons la surveillance du fonctionnement. Nous proposons une palette de prestations complète qui nous différencie de la concurrence.

 

Stefan Witschi

Le réseau de distribution BKW est-il assez puissant pour l’offensive solaire?
Stefan Witschi: Le réseau n’a pas été construit en fonction de l’énergie solaire, mais des grandes centrales électriques. C’est pourquoi les lignes sont «de plus en plus fines» de la centrale au consommateur. Mais si de plus en plus de ménages injectent de l’électricité via des installations photovoltaïques décentralisées, il faut renforcer le réseau au niveau des prosommateurs, les consommateurs qui sont aussi producteurs.

Quels sont les besoins en développement?

S.W.: Ils dépendent de la capacité des installations PV à ajouter et de la situation locale du réseau. Par principe, le réseau doit plutôt être renforcé dans les zones rurales. A la campagne, le rapport entre la surface des toitures et la consommation est bien plus élevé; une plus grande quantité d’énergie est donc réinjectée dans le réseau et la consommation est plus complexe sur le plan technique en raison de la taille de celui-ci.

Le conseiller national PS Roger Nordmann demande une extension du réseau solaire afin de passer à 50 gigawatts. Les coûts seraient supérieurs à 40 milliards de francs. Est-ce judicieux?
M.E.: La somme est colossale de prime abord. Mais il convient aussi de tenir compte de la charge engendrée si nous ne faisons rien: combien cela nous coûtera-t-il si personne ne freine le changement climatique? Quel héritage laisserons-nous aux générations futures? Il s’agit de questions centrales qu’il faut considérer.

 S.W.: C’est justement pour cela que l’extension solaire doit être aussi respectueuse que possible de l’environnement. Même si les installations solaires n’atteignent leurs capacités maximales que quelques heures par an, le réseau doit néanmoins être adapté à ces celles-ci. Si nous parvenons à réduire les puissances de crête à 70%, nous éviterons des coûts supplémentaires et préserverons l’environnement. De nouvelles lignes nécessiteraient du cuivre, du béton et du plastique.

 

«Les exploitants d’installations PV sont bien plus que de simples clients. Ils deviennent des partenaires et sont également garants de la stabilité de tout le système»

Stefan Witschi

 

Markus Eberhard

Comment expliquer aux propriétaires que la puissance de leur installation doit être limitée à 70%?
M.E.: En montrant ce que nous devrions investir nous-mêmes pour stocker cet excédent de puissance sur place, on constate que cela est également très peu rentable à grande échelle. Dans l’idéal, on évite l’injection d’énergie de pointe en tournant au maximum sa solution globale vers une autoconsommation à 100%.

 S.W.: Pour comprendre, il est utile de savoir que quoi qu’il en soit, une installation solaire produit dans la plupart des cas une puissance inférieure à 70%. La puissance maximale n’est disponible que quelques heures par an, et ce dans des conditions météorologiques optimales. Ainsi, la restriction de l’injection implique généralement pour le propriétaire une perte de moins de 3% de l’énergie produite par an. Il s’agit selon nous d’une contribution acceptable à la diminution des coûts du réseau.

 Les propriétaires d’installations solaires sont-ils conscients de ce défi?
M.E.: Nous proposons des solutions à nos clients, nous ne thématisons pas les problèmes. Nous contribuons à optimiser les performances des installations PV privées, mais aussi à assurer une gestion active par le biais de batteries ou via la commande intelligente des stations de charge pour l’électromobilité. Il convient de considérer les choses dans leur ensemble. Le groupe BKW dispose précisément de telles solutions complètes destinées à des maisons individuelles, à des PME, à des immeubles d’habitation et à de grands lotissements. Nous cherchons également à favoriser une transition énergétique attractive et rentable pour les investisseurs.

S.W.: Je ne sais pas si tous les propriétaires en sont conscients. Mais il est clair que les exploitants d’installations PV sont bien plus que de simples clients. Ils deviennent des partenaires et sont également garants de la stabilité de tout le système. Il est dans l’intérêt de tous d’intégrer au mieux les installations PV dans l’approvisionnement en électricité.

Voici comment augmenter votre consommation propre

D’après une enquête menée auprès de clients finaux par le cabinet d’études de marché EuPD Research, la part des exploitants d’installations qui consomment une grande partie du courant solaire directement sur place a fortement augmenté au cours des années écoulées. Un exploitant sur dix consomme même plus de 80% du courant solaire qu’il produit. Avec la famille de produits Home Energy, BKW propose une solution complète pour les propriétaires d’immeubles qui souhaitent améliorer leur consommation propre. En définitive, ils économisent ainsi de l’argent. Toute personne qui souhaite exploiter sa propre mini centrale solaire avec le voisin trouvera auprès de notre filiale Engytec les meilleures solutions de gestion des coûts et de la consommation entre les parties impliquées.

Tobias Habegger

Tobias Habegger

Senior Communication Manager