Artikel teilen auf

Selon les conclusions d’une étude complète consacrée à la blockchain, cette technologie apporte une plus-value au secteur énergétique. BKW s’engage elle aussi en faveur de cette évolution, en tant que partenaire de l’étude réalisée par l’agence allemande de l’énergie et à travers ses propres projets pilotes.

 

Martin Kauert, responsable BKW Energy Solutions

L’engouement pour les cryptodevises a fait connaître la blockchain au grand public. La technologie sous-jacente au bitcoin ou à d’autres devises numériques recèle toutefois un potentiel bien plus large: la blockchain permet d’échanger, de crypter et de sauvegarder des données de manière décentralisée, sûre et directe.
Quels peuvent être les bénéfices pour le secteur énergétique et pour la transition énergétique?
Martin Kauert, responsable BKW Energy Solutions, souligne: «En tant que facteur important du développement de nouveaux modèles commerciaux numériques, la technologie blockchain peut contribuer à la transformation réussie du système énergétique».

 

 

Plus d’énergies renouvelables grâce à la blockchain

L’agence allemande de l’énergie (dena) a publié fin février 2019 les résultats d’une étude complète portant sur la blockchain. En résumé, «la technologie blockchain peut dès à présent offrir une valeur ajoutée aux entreprises et aux consommateurs dans de nombreux domaines de l’économie énergétique».
L’étude montre que d’un point de vue économique, la blockchain a le potentiel de réduire les coûts d’exploitation et de transaction dans les entreprises grâce à des effets d’automatisation et à l’optimisation des processus.
La baisse des coûts peut permettre à de petits producteurs de nouvelles énergies renouvelables et à des consommateurs d’accéder au marché. «Nous pouvons donc nous attendre à une hausse de la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique.» Il s’ensuivra une intensification de l’activité commerciale et, en fin de compte, une augmentation de l’efficacité globale du système.

Des experts BKW dans le groupe d’accompagnement

BKW a cofinancé cette étude et plusieurs experts BKW ont contribué aux travaux en partageant leurs connaissances pratiques au sein d’un groupe d’accompagnement. «Nous disposons à présent d’une base de décision exhaustive pour évaluer la plus-value et les caractéristiques distinctives de la blockchain par rapport à d’autres technologies dans des cas d’application concrets», conclut Martin Kauert.

Le rôle du politique

Les défis et les obstacles dans l’utilisation technique, économique et réglementaire de la technologie font eux aussi l’objet d’un éclairage. Selon Martin Kauert, les responsables politiques et économiques devraient porter bien plus d’attention à la question. «La technologie blockchain nécessite un cadre réglementaire adapté, en particulier dans le domaine de la sécurité et de la protection des données de mesure collectées.»
Le gouvernement fédéral allemand souhaite adopter une stratégie blockchain à l’été 2019. Mais en Suisse, le conseiller fédéral Ueli Maurer a fait savoir en décembre 2018 qu’il ne souhaitait freiner le développement de la technologie blockchain ni par la législation ni par la réglementation.

Le moment optimal pour l’entrée des entreprises sur le marché

BKW contribue à promouvoir le développement de la blockchain: «Avec les deux projets pilotes Enerchain et Quartierstrom, nous franchissons le pas de la recherche à l’expérimentation pratique», déclare Martin Kauert (le blog sera publié à partir du jeudi 7 mars).

BKW s’inscrit en cela parmi les pionniers du marché. Les auteurs de l’étude formulent en tout cas le constat suivant: «La période actuelle est optimale pour les entreprises de l’économie énergétique qui souhaitent lancer des tests ou des projets pilotes autour de la blockchain». Les différentes expérimentations de la blockchain offrent non seulement l’occasion de se positionner en tête du marché, mais pourraient également se traduire dans certains cas par des effets de synergies pour le développement d’autres produits ou services numériques innovants.

A suivre… Comment BKW utilise la blockchain

BKW teste la blockchain dans le cadre de deux projets pilotes. D’une part, cette technologie pourrait réduire les coûts des services de courtage sur le marché international de l’électricité. D’autre part, elle permet la mise en place d’un marché de l’électricité local pour l’énergie solaire au sein d’un quartier.

Des informations supplémentaires seront publiées dans ce blog à partir du jeudi,7 mars.

L'étude Blockchain

L’Agence allemande de l’énergie a publié fin février 2019 les résultats d’une étude multipartite intitulée « Blockchain dans le tournant énergétique intégré ». Elle analyse les utilisations possibles de Blockchain dans le système énergétique à partir de onze cas d’utilisation. Des recommandations d’action ont été formulées pour la politique, le domaine de l’énergie et le secteur de la blockchain.

Cliquez ici pour télécharger l’étude et le résumé (en allemande).

Tobias Habegger

Tobias Habegger

Senior Communication Manager