Artikel teilen auf
Photo: Pix4U – stock.adobe.com
Partout, les gens se sont adaptés de manière différente à la crise du coronavirus: En Allemagne, beaucoup profitent de l’absence de trajets jusqu’au travail pour dormir un peu plus longtemps. Dans la zone de desserte de BKW en revanche, les gens ont gardé le même rythme qu’avant le confinement. Un coup d’œil sur la courbe de consommation d’électricité le suggère.

Ceux qui travaillent à leur domicile en raison du coronavirus gagnent du temps, car ils n’ont pas besoin de se déplacer. Et comme les enfants n’ont pas eu à aller à l’école pendant le confinement, de nombreuses familles ont pu prendre leur petit-déjeuner plus tard. Il n’est donc pas surprenant que des millions de personnes se soient accordé un peu plus de sommeil le matin – du moins en Allemagne.

«Le matin, nos clients utilisent l’électricité plus tard que d’habitude», a déclaré un porte-parole des services urbains de Munich à l’agence de presse allemande. Les services urbains d’Augsbourg ont rapporté que le matin, la consommation d’électricité augmente environ une heure plus tard qu’en temps normal. A Leipzig, la situation était similaire: «A Leipzig, l’augmentation significative de la consommation d’électricité le matin intervient un peu plus tard qu’avant la crise du coronavirus», a déclaré un porte-parole de la société des services d’approvisionnement et des transports de Leipzig (Leipziger Versorgungs- und Verkehrsgesellschaft).

Debout là-dedans: la zone de desserte de BKW

Il en va autrement dans la zone de desserte de BKW: ici, les gens en télétravail se sont apparemment levés à la même heure que d’habitude. C’est du moins ce que suggère un coup d’œil à la courbe de consommation d’électricité. «On ne peut pas déduire directement de la consommation d’électricité que les gens se soient levés plus tard», déclare Walter Bucher, responsable Energy Logistics chez BKW. Dans les profils types des ménages privés, on n’observe aucun pic matinal. Cela n’a pas changé pendant la crise du coronavirus.

Pause de midi flexible et cuisine plus élaborée

Toutefois, les clients de BKW ont également adapté leurs habitudes quotidiennes pendant la crise du coronavirus: «On constate une légère prolongation du pic à la mi-journée et une augmentation en soirée», déclare Walter Bucher. En d’autres termes: la pause de midi a été plus flexible qu’en temps normal. En outre, l’activité en cuisine a considérablement augmenté, tant le midi qu’en soirée.

La consommation d’électricité a globalement baissé

Bien que les ménages privés aient consommé plus d’électricité pendant le confinement, la consommation d’électricité des clients de BKW a diminué de 5 à 7 %. La baisse la plus importante (15 à 20 %) a été enregistrée au niveau des PME. Un recul a également été constaté au niveau des entreprises d’approvisionnement en électricité, mais pas dans la même mesure que pour les PME. Au début de la crise du coronavirus, la baisse était un peu plus prononcée, mais ces dernières semaines, la consommation d’électricité a de nouveau augmenté légèrement.

Tobias Habegger

Tobias Habegger

Senior Communication Manager