Artikel teilen auf

L’électromobilité est quelque chose de génial. Cependant, malgré une croissance importante, elle reste encore un phénomène marginal. La nouvelle génération de véhicules électriques est pourtant dans les cartons et la production sera lancée dès 2016, avec la Chevy Bolt. La Chevrolet et la Tesla Model 3 seront les premiers représentants de cette nouvelle série. Ces modèles se distinguent de la génération actuelle par quelques caractéristiques essentielles.

Ceux qui s’intéressaient aux véhicules électriques devaient jusqu’à présent se contenter de faire des compromis: les modèles les plus avantageux avaient une autonomie d’à peine 100 km par jour, ce qui représentait des réserves insuffisantes pour de nombreux intéressés. Certes, les hybrides Plug-in pouvaient encore rouler avec les batteries vides, mais en utilisant de l’essence ou du diesel. Pour rouler en utilisant uniquement l’énergie électrique sans devoir se soucier de l’autonomie, on devait se tourner vers les limousines de Tesla Motors, avec 4×4 et 400 CV, ainsi qu’autopilote et superchargeur, et dépenser pour cela plus de 70 000 francs. Les limousines ont beau être des voitures de rêve, il faut bien se rendre à l’évidence que les familles de classe moyenne et les PME ne peuvent pas se les permettre. Cela dit, dans son segment, la Tesla Model S a aujourd’hui déjà plus de succès que les voitures conventionnelles telle que la Mercedes Classe S ou l’Audi A7.

Ce que redéfinit l’électromobilité 2.0:

L’électromobilité 2.0 passe à la vitesse supérieure. Des développements essentiels effectués sur les batteries et l’industrialisation de l’ensemble de la chaîne de valeur ajoutée permettent de lancer une nouvelle génération de voitures électriques. Elle se base sur les performances des limousines Tesla et s’inscrit simultanément, en termes de prix, dans le segment de classe moyenne. Les avantages parlent d’eux-mêmes:

  1. Liberté: L’électromobilité 2.0 signifie une autonomie suffisante pour toute une semaine, les distances quotidiennes sont donc parcourues sans problème. Dès lors, les réserves requises sont disponibles même en cas de détours imprévus ou d’urgences. La capacité de la batterie est de 60 kWh, la nouvelle autonomie journalière atteignant 300 kilomètres ou 200 miles. Et on peut la recharger à volonté, que ce soit durant la nuit sur une place de stationnement ou pendant la journée à une installation solaire. Sans compter que la capacité excédentaire de la batterie peut aussi être utilisée en dehors du véhicule. La chute rapide des prix des batteries a permis de mettre à disposition une capacité de batterie «excédentaire» dans la génération 2.0. Confort et rentabilité ne sont donc plus incompatibles.
  2. Accessibilité: Les véhicules électriques de la génération 2.0 coûtent le même prix que leurs équivalents conventionnels. Grâce à un marché stable, aux investissements dans de nouvelles usines et aux chiffres croissants des ventes, les quantités produites sont par ailleurs passées à l’échelle industrielle. Ces effets d’échelle permettent aux fabricants automobiles ainsi qu’à l’ensemble des sous-traitants d’obtenir la parité des prix avec les véhicules conventionnels. Enfin, les conditions politiques générales sur différents marchés ont favorisé une croissance stable et renforcé la confiance des clients et de l’industrie.
  3. Sélection: D’ici 2020, la plupart des gros fabricants automobiles présenteront des véhicules électriques avec une autonomie supérieure à 300 km, ce qui permettra l’émergence d’un marché de masse pour les véhicules électriques. Avec les promesses de General Motors (Chevy Bolt dès 2016) et Tesla (Model 3 dès 2017), la branche va en effet s’éveiller et les autres fabricants vont suivre avec des modèles attrayants.

La barre a été placée haut, la compétition peut commencer, les près de 400 000 réservations pour la Tesla Model 3, annoncée pour 2017, laissant augurer de l’évolution de la demande et de la croissance du marché.

Le précurseur de la nouvelle génération des véhicules électriques examiné à la loupe

Les premiers produits d’électromobilité 2.0 sont d’ores et déjà annoncés. Voici une petite liste de ce qui sera proposé sur le marché.

Chevy Bolt EV alias Opel Ampera E

Chevy Bolt / Opel Ampera-E. L’électromobilité 2.0 se présente en 2016 avec des lignes sobres, faisant un formidable bond en avant en termes de prix et d’autonomie. Source d’image Opel
Chevy Bolt / Opel Ampera-E. L’électromobilité 2.0 se présente en 2016 avec des lignes sobres, faisant un formidable bond en avant en termes de prix et d’autonomie. Source d’image Opel

La présentation de la Chevy Bolt à Las Vegas, en début d’année, a été très positivement accueillie par les experts. Sa production va démarrer dès cette année, véhicule étant disponible en Europe dès 2017 sous le nom de Opel Ampera-E. Depuis l’EV1, General Motors avait surtout misé sur les hybrides Plug-in. Cependant, grâce à un partenariat avec le fabricant de batteries LG, la société est parvenue à établir de nouveaux standards pour les véhicules purement électriques, comme le confirment les données suivantes:

  • Capacité de batterie de 60 kWh
  • Puissance de charge: Onboard 7,2 kW, charge rapide DC CCS 50 kW
  • Prix de vente d’env. 35 000 francs
  • Puissance de 200 CV
  • Accélération de 0 à 100 kilomètres/heure en 7 secondes
  • Lancement sur le marché: USA 2016, Europe 2017 (sous le nom de Opel Ampera-E)

General Motors lance ainsi la génération des véhicules électriques 2.0 – avant même le pionnier Tesla.

Tesla Model 3

Electrique jusque dans les moindres détails: La Tesla Model 3 est attendue avec excitation. Source d’image: Tesla Motors
Electrique jusque dans les moindres détails: La Tesla Model 3 est attendue avec Electrique jusque dans les moindres détails: La Tesla Model 3 est attendue avec excitation. Source d’image: Tesla Motors

Annonçant depuis plusieurs années déjà un véhicule destiné au marché de masse, Tesla a présenté le Model 3 le 1er avril 2016. Cet événement a fait sensation dans le monde entier et, en quelques semaines, la start-up californienne a reçu près de 400 000 réservations (chacune accompagnée d’un acompte de 1000 dollars américains) pour le nouveau véhicule. La preuve que de nombreux clients souhaitent rouler à l’énergie électrique si l’offre est attrayante. Par ailleurs, le nouveau venu Tesla Motors a réussi en très peu de temps à devenir un symbole des véhicules de rêve futuristes. Tesla Model 3 en chiffres:

  • Capacité de batterie d’env. 65 kWh (données précises non encore disponibles)
  • Puissance de charge: Onboard 22 kW, charge rapide DC Tesla Superchargeur 120 kW
  • Prix de vente d’env. 35 000 francs
  • Accélération de 0 à 100 kilomètres/heure en 6 secondes
  • Lancement sur le marché: USA 2017, Europe 2018

lnitialement, le lancement de la production était prévu pour fin 2017, mais le CEO Elon Musk a entre-temps avancé la date à l’été, prévoyant dès 2018, donc 2 ans plus que tôt que prévu, la production de 500 000 véhicules par an (Model S, X et 3). Cela est possible en raison de l’avancement rapide de la construction de la Gigafactory, une usine de Tesla destinée à la fabrication des accumulateurs lithium-ions et des batteries. Plus important centre de production de batteries au monde, elle est construite module par module et déjà partiellement en exploitation.

Electromobilité 1.0 reloaded: mise à niveau des batteries des véhicules électriques actuels

Quant à certains fabricants de véhicules électriques présents sur le marché depuis 2010, ils augmentent la capacité de leurs batteries, pour passer d’env. 20 kWh à 30 kWh, ce qui permet une nette augmentation de l’autonomie, pas encore suffisante toutefois pour égaler le formidable bond en la matière qui caractérise la génération 2.0.

Nissan Leaf

Nissan Leaf, un grand classique depuis 2010. Source d’image gas2.org
Nissan Leaf, un grand classique depuis 2010. Source d’image gas2.org

La Leaf est la voiture électrique la plus vendue au monde. Cette cinq places a surtout séduit par son autonomie et son prix raisonnable. On s’attendait à ce que le fabricant utilise cette avance pour avoir le nez en poupe avec la génération suivante. D’autant plus que le CEO de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, avait annoncé depuis longtemps que la société pouvait et voulait fabriquer des voitures disposant d’une autonomie supérieure à 300 km. Il est donc un peu surprenant qu’il se soit fait doubler par General Motors et Tesla. En 2016, la capacité des batteries a toutefois été augmentée de 24 à 30 kWh. Pour atteindre une autonomie de 300 km, il faudrait cependant le double, ce qui sera sans doute accompli avec la prochaine génération, dont la commercialisation devrait avoir lieu en 2018.

  • Capacité de batterie de 30 kWh
  • Puissance de charge: Onboard 3,6 kW (en option 6,6 kW), charge rapide DC CHAdeMO 50 kW
  • Prix de vente d’env. 30 000 francs
  • Accélération de 0 à 100 kilomètres/heure en 11,5 secondes

BMW i3

le plein d’innovation dans un espace réduit: BMW i3, source d’image BMWi.blogspot.ch
le plein d’innovation dans un espace réduit: BMW i3, source d’image BMWi.blogspot.ch

La BMW i3 est vantée comme étant la voiture la plus innovante du marché. Cette quatre places est conçue de A à Z dans un souci d’écologie et d’efficacité. En 2013, elle est devenue la nouvelle image de marque de BMW sur le marché et a permis de conquérir de nombreux clients non habitués de la marque. La société a pu proposer un prix de vente bas grâce à une capacité de batterie calculée au plus juste et pouvant être complétée par un moteur à combustion de 3 cylindres augmentant l’autonomie sur de plus longues distances. Une augmentation de batterie de 50%, à 33 kWh, est annoncée pour le milieu de l’année 2016, tandis qu’une autonomie supérieure à 300 km devrait devenir réalité à la fin de la décennie.

  • Capacité de batterie de 33 kWh
  • Puissance de charge: Onboard 11 kW, charge rapide DC CCS 50 kW
  • Prix de vente d’env. 35 000 francs
  • Disponible avec 3 cylindres, pour augmenter l’autonomie
  • Accélération de 0 à 100 kilomètres/heure en 7,2 secondes

E-Golf

Moteur électrique dans un véhicule conventionnel: E-Golf. Source d’image www.caranddriver.com
Moteur électrique dans un véhicule conventionnel: E-Golf. Source d’image www.caranddriver.com

Depuis le scandale du diesel, le groupe Volkswagen a concentré sa stratégie véhicule électrique sur la voiture exclusivement propulsée à l’électricité et souhaite élargir sa gamme dans ce domaine d’ici la fin de la décennie. Il travaille sur une nouvelle plate-forme de véhicules baptisée électrique modulaire MEB. Une mise à niveau de la batterie utilisée sur la E-Golf, modèle équipé jusqu’à présent de la plate-forme modulaire transversale conventionnelle MQB, est prévue pour cette année et permettra d’augmenter la capacité à 35 kWh, soit environ la moitié de la Bolt et de la Model 3. La nouvelle génération de véhicules, mue par le système MEB, est attendue à la fin de la décennie.

  • Capacité de batterie de 35 kWh
  • Puissance de charge: Onboard 3,6 kW, charge rapide DC CCS 50 kW
  • Prix de vente d’env. 37 000 francs
  • Accélération de 0 à 100 kilomètres/heure en 10,4 secondes

L’électromobilité est un pilier important du tournant énergétique. L’électricité en tant que carburant est obtenue facilement et efficacement à partir de sources d’énergie régionales et renouvelables, ce qui permet de réduire la dépendance vis-à-vis des importations d’énergies fossiles et, ainsi, d’améliorer le bilan CO2. Avec les batteries des voitures, les capacités de stockage de nos réseaux électriques seront considérablement augmentées en quelques années, ce qui permettra d’absorber les fluctuations de la production des centrales solaires et éoliennes. On verra alors apparaître de nouvelles technologies et de nouveaux domaines d’activité, qui exigeront un changement des mentalités, et pas seulement dans l’industrie automobile. BKW examine attentivement ces thématiques au sein de différentes unités commerciales, afin d’accompagner la restructuration de la mobilité et de soutenir les clients.

Merci à Fleetcarma, ecomento.tv, gas2.org, motortrend.com, cleantechnica.com et bien d’autres encore de nous avoir fourni ces informations de fond. Les prix et les données techniques peuvent varier de ceux des fabricants.

Avatar

Martin Bolliger

Martin Bolliger est responsable de BKW Technology Center et s’occupe de divers aspects de l’avenir énergétique. Ses domaines de travail principaux sont l’énergie solaire, le stockage et l’électromobilité. Cela fait 20 ans qu’il roule en voiture et vélo électriques.