Artikel teilen auf
Inspection des déchets d’écorce: Ueli Lädrach de Olwo (à gauche), le maire de Worb, Niklaus Gfeller (au centre) et Leon Hegele de BKW AEK Contracting. Photo: Valeriano Di Domenico

Une gestion intelligente et durable: à Worb (BE), le bois-déchet du transformateur de bois local Olwo est utilisé pour fournir aux habitants un chauffage urbain respectueux de l’environnement. Coup d’œil sur les moyens nécessaires et l’origine de l’idée.

On n’y pense pas forcément quand on voit une table ou une chaise. Et pourtant: ces produits ont été autrefois des planches. Et avant cela, des troncs d’arbre. Ces derniers ont dû être dépouillés de leur écorce pour pouvoir être transformés. Mais que fait-on de l’écorce?

Olwo transforme 55’000 mètres cubes de bois rond chaque année. Tous les troncs doivent être débarrassés de leur écorce. Photo: Valeriano Di Domenico

Comme beaucoup d’autres scieries, la société Olwo AG située à Worb, dans le canton de Berne, brûle ce bois-déchet pour faire sécher son bois de sciage grâce à la chaleur produite. «Nous traitons 55’000 mètres cubes de bois rond», explique Ueli Lädrach, directeur de l’exploitation et de la production. «Nous prévoyons de récupérer environ 15’000 mètres cubes de déchets d’écorce en vrac. Cela correspond à environ 250 chargements de camion.»

Toutefois, seule la moitié des déchets d’écorce a pu être exploitée jusqu’à présent. «Nous avons donc cédé le reste à d’autres exploitants d’installations de chauffage ou à des entreprises de préparation du sol.» Mais cela nécessitait un transport routier. Les processus durables étant au cœur des décisions d’Olwo et le four étant arrivé en fin de vie, une solution plus efficace a été recherchée. «Nous voulions une installation qui soit plus utile et qui puisse également fournir de la chaleur à d’autres habitants du village», déclare Ueli Lädrach.

Construction d’une centrale de chauffage urbain

Le changement est le fruit d’une coopération avec les spécialistes de BKW AEK Contracting. «Ils ont construit une centrale de chauffage urbain sur notre terrain», poursuit Ueli Lädrach. «Maintenant, nous utilisons tous les déchets d’écorce pour nos propres besoins, mais aussi pour l’approvisionnement en chaleur neutre en CO2 de la région.»

La première étape de déploiement du réseau de chauffage urbain vient de s’achever. Deux kilomètres de conduites ont été posés, permettant d’alimenter en chaleur 900 unités d’habitation de 4 kilowatts chacune. Olwo utilise elle-même une grande partie de la chaleur de cette première étape. L’an prochain, deux autres kilomètres de conduites seront ajoutés. «Dans la phase finale de construction du réseau chaleur à Worb, environ 1,7 million de litres de mazout, et donc plus de 5’200 tonnes de CO2, pourront être économisés chaque année», se réjouit Leon Hegele, responsable de projet Engineering et réalisation chez BKW AEK Contracting.

Quels sont les plus grands enjeux du projet? «Olwo a besoin de températures plus élevées pour le séchage du bois que les habitants de Worb. Nous devons réaliser les deux avec une seule installation», explique M. Hegele. La solution est de créer deux circuits séparés: «L’eau chaude que nous fournissons à Olwo refroidit dans leurs chambres de séchage et retourne ensuite à la centrale de chauffage, où elle est mélangée à la bonne température pour les clients avant d’être livrée chez eux.»

L’écorce est brûlée dans ce four pour produire de la chaleur. Photo: Valeriano Di Domenico

Les déchets d’écorce ne sont par ailleurs pas calculables. «Normalement, le bois déchiqueté est brûlé. La taille des morceaux, le taux d’humidité – tout est standardisé», poursuit M. Hegele. C’est différent avec l’écorce: «Nous avons toutes les tailles, du tout petit aux morceaux d’un mètre. Et le matériau est très humide.» Cela ne facilite pas la tâche des planchers mobiles qui transportent l’écorce vers la chaudière. BKW AEK Contracting a toutefois réussi à résoudre ces problèmes en collaboration avec des spécialistes.

«Nous voulions une installation qui puisse également fournir de la chaleur à d’autres habitants du village» Ueli Lädrach, Olwo

Tout le monde peut participer

Quand on lui demande comment un particulier peut se connecter au réseau de chauffage urbain, M. Hegele répond: «Contactez-nous sur notre page d’accueil. En principe, tout le monde peut participer si la maison est à portée du réseau.»

Niklaus Gfeller, maire de Worb, n’a pas de chance sur ce point. «Ma propriété est trop éloignée», déclare-t-il. Mais cela n’enlève rien à son engouement pour ce thème. «Le chauffage urbain est vraiment convaincant. Il permet d’approvisionner la maison en chauffage aussi facilement qu’en électricité et en eau. Ainsi, en tant que propriétaire, vous n’avez plus besoin de vérifier constamment le prix du pétrole afin de remplir votre cuve à un prix avantageux. Et vous n’avez plus à vous préoccuper de l’entretien du chauffage ni du ramonage», ajoute-t-il.

La centrale de chauffage avec ses conduites assure une répartition adéquate de la chaleur produite, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Photo: Valeriano Di Domenico

Worb, cité de l’énergie depuis 2005, attache une grande importance à une utilisation plus efficace des énergies renouvelables. «Nous devons proposer des alternatives aux gens. Le bois est idéal pour passer du pétrole aux énergies renouvelables», explique M. Gfeller. Et il se réjouit d’une chose en particulier: «De l’énergie est produite à partir de bois, qui pousse dans la région. Un processus écologique en raison des circuits courts, qui permet également d’utiliser le bois de l’Emmental encore d’une autre façon».

Approvisionnement en chaleur durable
Vous souhaitez vous aussi vous chauffer de manière écologique et confier la réalisation, l’entretien et la maintenance à un professionnel. Vous en saurez plus ici: www.bac.ch

Notre contribution à la durabilité

Par nos actions, nos produits et nos prestations, nous contribuons au développement durable de la société, de l’économie et de l’environnement. BKW développe des solutions pour l’aménagement d’infrastructures et d’espaces de vie pérennes. L’entreprise s’engage en faveur des objectifs de développement durable des Nations Unies. Vous trouverez de plus amples renseignements concernant notre gestion du développement durable ici.

In Kooperation mit Blick.ch

In Kooperation mit Blick.ch

Beitrag aus blick.ch/green im Rahmen einer Zusammenarbeit der BKW mit Ringier / Article de blick.ch/green dans le cadre d’une collaboration de BKW avec Ringier.