Artikel teilen auf

A Zollikofen, un centre de prestations durable va être transformé en un bâtiment quasiment passif accueillant des espaces de travail à usage administratif et commercial. BKW joue un rôle clé dans le développement et la réalisation de ce bâtiment futuriste, baptisé EcoBox. Une demande de permis de construire vient d’être déposée auprès de la commune.

L’EcoBox est un «bâtiment presque zéro énergie» tourné vers l’avenir, capable de couvrir presque entièrement ses besoins en énergie grâce à des apports «internes», une exploitation passive de l’énergie solaire et un système relativement simple de récupération de la chaleur. En effet, installé sur le toit plat, le système photovoltaïque génère l’énergie électrique nécessaire à l’autoconsommation du bâtiment. Quant à l’excédent d’électricité, il est stocké dans une batterie et peut être utilisé la nuit ou les jours de faible ensoleillement. Novatrice, l’enveloppe du bâtiment absorbe l’énergie solaire et la convertit en chaleur, cette dernière étant redistribuée à travers la maison par une aération contrôlée très efficace. En outre, la chaleur émise par les individus, les salles des serveurs, les parkings souterrains et les ordinateurs est également récupérée et redistribuée. Steiner AG dirige l’ensemble du projet, tandis que les experts de BKW se consacrent à l’élaboration du concept et à la planification de cette technique novatrice.

Une architecture modulaire et élégante

Basée à Bienne, la société Gebert architectes SA a conçu l’EcoBox comme un bâtiment moderne en verre dont le côté industriel se fond parfaitement dans son environnement. L’alliance réussie d’une grande praticabilité et de la durabilité de la construction confère au bâtiment son côté unique. Au 1er étage, une terrasse accessible relie deux parties du bâtiment dont les deux entrées spacieuses mènent aux cours intérieures. En outre, un escalier sur deux relie tous les étages entre eux. Un socle en béton surélevé comble l’écart de niveau de terrain entre la plateforme et l’Industriestrasse, située plus bas.

Le bord de la toiture en filigrane vient compléter l’enveloppe du bâtiment à la structure verticale. Les coupes verticales imposantes sont compensées par des rangées de fenêtres en verre translucide, placées à différentes hauteurs. La façade constitue un capteur d’énergie caractéristique qui participe ainsi à l’identité de l’EcoBox.

Ivana Jazo

Ivana Jazo

Redaktorin und Kommunikationsexpertin bei der BKW