Artikel teilen auf
Un trio de choc (depuis la gauche): Gabriel Stillhard, codirecteur d’Elektro Winter AG, Franco Knie et Thomas Winter, l’ancien propriétaire d’Elektro Winter AG. Photo Sophie Stieger

Dans le zoo pour enfants de Rapperswil, on peut découvrir une nouvelle attraction en forme de chapeau magique qui s’élance vers le ciel. Elektro Winter AG est chargé de mettre en place la structure qui servira aux effets spéciaux de ce nouveau manège.

Les girafes tendent leurs longs cous vers les visiteurs. Les flamants roses déploient leurs ailes aux couleurs vives. Les aras poussent de joyeux cris. Et dans leur parc au décor inspiré des steppes, les éléphants marchent paisiblement et semblent agiter vivement leurs trompes devant les chameaux. Des enfants caressent les poneys, les yeux émerveillés par ce spectacle qui s’offre à eux.

Dans le zoo pour enfants de Rapperswil-Jona, SG, l’été bat son plein. Franco Knie est d’excellente humeur: «Regardez: tout le monde s’amuse! Cela fait presque 60 ans que ce zoo pour enfants charme les petits comme les grands.»

Franco Knie, autrefois entraîneur d’éléphants légendaire et aujourd’hui directeur du zoo, est assis à la table d’une terrasse de restaurant. Il remet ses lunettes de soleil en place et avale une gorgée d’eau. Pourtant, ce n’est pas le moment de se reposer: «Un zoo doit être en phase avec son époque et doit savoir se renouveler sans cesse.» Franco Knie montre alors du doigt une incroyable construction qui semble s’élever vers le ciel, tel un rocher aux teintes argentées: le chapeau magique, la future attraction principale du parc zoologique..

Un directeur de zoo fier: Franco Knie à l’entrée du chantier de construction du zoo pour enfants. Photo Sophie Stieger.

Cette nouvelle construction de 25 mètres de haut se tient à l’endroit où, en 2019, se déroulaient les spectacles d’otaries. Avec ce chapeau magique aux multiples secrets, le zoo prend un nouveau tournant et s’oriente davantage vers les attractions. Ce nouvel endroit symbolique accueillera de nombreuses démonstrations en tout genre, allant des présentations et des spectacles en passant par des manifestations d’entreprise. «Ce cadre exceptionnel nous permet d’offrir une atmosphère unique: le chapeau donne directement sur le lac, mais également sur le restaurant Himmapan Lodge et les zones naturelles pour les animaux», explique Franco Knie.

Son fils, Franco Knie Junior, a également hâte de voir cette toute nouvelle attraction: «Le premier spectacle prévu sera sur le thème des perroquets. Mais nous pourrons également accueillir des numéros avec des chevaux et des chiens.» Cette nouvelle construction marque le début d’une nouvelle ère sur les rives du lac. A partir de 2022, le parc animalier sera ouvert toute l’année. Franco Knie continue: «Désormais, l’infrastructure est en place. Cela signifie que nous allons pouvoir présenter aux spectateurs des numéros divertissants, même par mauvais temps. Par ailleurs, la période de Noël au zoo sera propice à de nouvelles attractions.»

Chaque attraction se veut unique

Thomas Winter écoute les paroles du directeur du zoo avec intérêt. Cet ingénieur en génie électrique est l’ancien propriétaire d’Elektro Winter AG, une entreprise de BKW Building Solutions. Cela fait près de 60 ans que cette entreprise fournit ses services à la famille Knie. Thomas Winter déclare à ce sujet: «Notre relation avec la famille Knie va au-delà du simple contact professionnel. Quand on a la chance de travailler sur un projet aussi exceptionnel que celui du zoo pour enfants, on y met beaucoup de passion.» Chaque installation du zoo représente un défi particulier. Il faut prendre en considération à la fois les besoins des animaux et les envies des visiteurs. «Et chaque attraction se veut unique», précise Thomas Winter.

Cela s’applique aussi au chapeau magique. L’architecture est signée par Carlos Martinez, qui vient de Suisse orientale. Il a remporté l’appel d’offres final face à deux autres candidats. Franco Knie est impressionné par l’idée derrière le bâtiment: «Le chapeau magique évoque un tissu que l’on soulève d’une table et sous lequel tout peut apparaître.»

«Cette nouvelle construction marque le début d’une nouvelle ère. A partir de 2022, le zoo sera ouvert toute l’année.» Franco Knie

Sur le plan électrotechnique, le bâtiment permet des performances qui vont bien au-delà du simple «abracadabra». Depuis octobre 2019, près de 25 collaborateurs de la branche locale d’Elektro Winter AG travaillent activement sur ces installations électrotechniques. Le codirecteur, Gabriel Stillhard, nomme les plus gros défis: «Nous devions, entre autres, concevoir un concept d’éclairage qui rende justice aux divers spectacles et manifestations qui auront lieu sous le chapeau magique.»

L’anneau technique, au cœur du bâtiment: c’est à partir de cet endroit que l’on rend possible les technologies audiovisuelles et événementielles. Photo Sophie Stieger.

Le clou de cette nouvelle installation, c’est cet «anneau technique» dans l’étage inférieur. A l’abri des regards des spectateurs, il élargit le champ des possibilités techniques en permettant l’utilisation d’enregistrements multimédias et de lumières. Les visiteurs du zoo vivront une expérience visuelle hors normes dans le chapeau magique: 380 LED reliées en guirlandes permettront de créer une ambiance lumineuse merveilleuse, tout droit sortie d’un conte de fées. Par ailleurs, la scène dispose de rideaux électriques et est équipée de technologie multimédia dernier cri: «Ces installations permettent de transformer le chapeau, voire de l’envoûter… en ne pressant qu’un seul bouton», explique Franco Knie en souriant.

Pour lui, il est important de souligner le fait que la technologie est certes complexe, mais installée de façon à être facile à utiliser, même par les non-experts. «Après tout, je ne suis pas électricien moi-même», conclut-il, tout sourire. Thomas Winter rajoute justement: «C’est tout l’art de notre travail. Nous devons garder à l’esprit que cette technologie doit être accessible à tout le monde.»

Une vue magnifique: Franco Knie sur le toit, tout en haut du chapeau de 25 mètres, le nouveau symbole du zoo. Photo Sophie Stieger

A la fin de cette visite du zoo, Franco Knie propose de profiter de la vue sur l’ensemble du site, depuis le haut du chapeau magique. C’est là que l’on comprend ce qui rend cet endroit si fascinant: une vue merveilleuse sur la ville de Rapperswil et son imposant château, et un panorama qui s’étend de la digue sur le lac jusqu’aux Alpes glaronnaises. Cela paraît alors évident aux visiteurs: ce zoo pour enfants est un endroit qui rend heureux. Et le chapeau fait déjà profiter de sa magie, avant même son inauguration officielle en octobre 2020.

SI Gruen

SI Gruen

Beitrag aus dem Magazin SI Grün der Schweizer Illustrierten im Rahmen einer Zusammenarbeit der BKW mit Ringier / Article du magazine SI Grün de la Schweizer Illustrierte, dans le cadre d’une collaboration de BKW avec Ringier.