Artikel teilen auf
Bild: stevewenger.ch Photography

Bien que le Zermatt Unplugged 2018 soit déjà fini, la musique de Dabu Fantastic nous reste dans la tête.

Dabu Fantastic est un groupe de l’Oberland zurichois fondé en 2006. Il est composé de Dabu Bucher (paroles, chant et divers instruments) et de DJ Arts (DJ et chant). Gianluca Giger (basse et chant), Sam Senn (guitare et chant), Simon Britschgi (batterie) et Yves Zogg (clavier, synthétiseur et chant) sont eux aussi membres du groupe suisse. Ce dernier séduit le public avec ses chansons en dialecte dans lesquelles se mélangent des éléments issus de la pop, du funk, de la soul music et du hip-hop. Suite à l’immense succès et aux distinctions de ces dernières années, l’album «Softdrinks» sort à point nommé à l’occasion de Zermatt Unplugged. Il recèle des versions Unplugged de chansons existantes ainsi que des bonus supplémentaires. Nous avons pu nous entretenir brièvement avec Dabu Bucher et à DJ Arts avant leur apparition à Zermatt.

Vous vous décrivez comme un groupe live. Pourriez-vous nous en dire plus?

Il nous tenait à cœur dès le début d’être un groupe live et nous le célébrons depuis toujours, même à une époque où la vente de disques rapportait encore plus d’argent qu’aujourd’hui. Lors d’un concert, le musicien ressent directement la réaction de son public. Nous sommes naturellement ravis d’éveiller des émotions avec notre musique. En live, il est aussi possible d’essayer l’une ou l’autre chose. Il nous arrive de jouer une chanson qui nous plaît vraiment et de voir si elle fonctionne aussi en concert. Ce qui nous importe en première instance, c’est de jouer de la musique live pour divertir.

Concernant le lieu de vos apparitions, préféreriez-vous vous produire dans de grandes salles ou dans de petits clubs si vous aviez le choix?

Cela dépend de la situation. Jouer dans des salles de concert spéciales ou dans de petits clubs ont tous deux un certain attrait. Dans une grande salle, le tout devient vite impersonnel alors que jouer dans un petit club nous rapproche du public. En tant que musiciens, nous adorons toutefois jouer devant un public important lors d’un grand festival par beau temps. L’ambiance à un festival est tout simplement incomparable. On arrive déjà sur place plus tôt, on retrouve des amis et des connaissances et on peut s’imprégner de l’ambiance avant même de monter sur scène.

Vous vous produisez déjà pour la deuxième fois au Zermatt Unplugged bien que vous soyez présents à l’intérieur, au vernissage, cette fois-ci. Qu’est-ce que le Zermatt Unplugged a de spécial?

Organiser un festival en montagne alors que l’hiver n’est pas encore fini constitue un grand défi. Imaginons un instant toute la logistique! La météo et la situation de Zermatt sont elles aussi spéciales, si bien que le festival est spécial justement à cause de sa situation. Mais il y a une grande différence par rapport à d’autres festivals: au Zermatt Unplugged, le public peut croiser presque partout les musiciens alors que ces derniers demeurent pratiquement cloîtrés dans les coulisses lors des autres festivals. Les artistes restent entre eux alors qu’ici, ils se mélangent aux festivaliers. Il en résulte une ambiance très particulière et très stimulante, ce qui rend la participation au Zermatt Unplugged extrêmement agréable. La musique jouée aux quatre coins du village met du baume au cœur aussi bien des festivaliers que des habitants de Zermatt. Lors du Zermatt Unplugged, l’ambiance qui règne au village est totalement différente que d’habitude. Nous nous réjouissons de nous produire ici pour la seconde fois et de présenter à cette occasion notre nouvel album, «Softdrinks».

Votre album «Softdrinks» sort demain. Vous jouez aujourd’hui les chansons de cet album en live. Comment cet album a-t-il vu le jour?

Nous avions sorti l’album «Drinks» en 2016. Un ami nous avait dit que nous devrions sortir un album intitulé «Softdrinks» contenant des versions Unplugged. Nous n’avions initialement pas suivi son conseil. Il y a quelque temps, Viktor Giacobbo nous a toutefois demandé de nous produire au casino-théâtre de Winterthour. C’est à ce moment-là que nous nous sommes rendu compte que nous ne pourrions pas jouer notre show habituel dans un théâtre. Quelque chose de plus soft est nécessaire dans un tel lieu. C’est pourquoi nous avons décidé de faire un CD à partir des chansons Unplugged. Les chansons seront assurément plus calmes que précédemment mais ceux qui s’attendent à une musique propice à des câlins seront déçus.

Vous êtes très actifs sur plusieurs plateformes de réseaux sociaux et vous avez même pris les commandes du compte Instagram du Zermatt Unplugged aujourd’hui. Faites-vous tout cela vous-mêmes ou confiez-vous la gestion de vos comptes à quelqu’un d’autre?

En principe, nous faisons tout nous-mêmes sauf quand nous sommes sur scène. Aron est un collaborateur fantastique qui s’occupe de différentes choses pour nous, en particulier d’Instagram lorsque nous sommes en concert. En tant qu’artistes, nous estimons qu’il est de notre devoir de gérer nous-mêmes nos comptes de réseaux sociaux. Les fans ne sont pas dupes: ils savent si les comptes sont gérés par un tiers. Ce sont souvent l’authenticité et la touche personnelle qui en font les frais, or ce sont là des éléments centraux de la communication sur les réseaux sociaux. Nous nous réjouissons de publier nos récits sur le compte Instagram du Zermatt Unplugged selon notre propre perspective. Bien que prendre les commandes d’un compte qui n’est pas le nôtre soit une première pour nous, nous sommes ravis de nous y atteler et sommes convaincus que le succès sera au rendez-vous.

Pour conclure, nous aimerions aussi savoir d’où vous vient toute cette énergie, notamment à l’aune de notre slogan «L’énergie pour le moment présent», d’autant plus qu’un spectacle live nécessite un minimum d’énergie!

Ce qui nous plaît dans la musique, c’est que le public nous renvoie l’énergie que nous diffusons sur scène. Nous remplissons nos réserves d’énergie à mesure qu’elles s’épuisent.

Tant la prise en main du compte Instagram du Zermatt Unplugged que le concert ont été des réussites absolues.

Nous vous remercions pour cette interview et nous souhaitons bonne continuation à Dabu Fantastic!

Combien d’énergie est mobilisée en ce moment?

L’énergie est générée par des expériences communes. Elle lie les hommes et réside dans la magie de l’instant. BKW s’engage auprès d’organisations, de projets et d’événements locaux, régionaux et nationaux à vocation sportive, culturelle ou économique. Ces partenariats durables nous aident à assumer notre responsabilité sociale de façon conséquente. Cela nous donne par ailleurs l’occasion de dialoguer avec la population et de créer les conditions pour vivre des moments uniques et inoubliables dans un environnement riche en émotions. Rendez-nous visite et découvrez BKW en direct!

Nos prochains événements:

Theater Gurten, Bern

Marché Concours, Saignelégier Jura

Country Night, Gstaad