Artikel teilen auf

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg (CNM) sera achevé en 2034. Qu’est-ce qui sera construit un jour sur le terrain? Une piscine? Une installation d’apiculture? Un Bike Park? Ce ne sont pas les idées qui manquent.

De la gérante du restaurant Traube à Mühleberg au chef de projet général de la désaffectation de la CNM en passant par le premier responsable de la CNM: dix personnes accueillent les visiteurs dans le nouveau centre d’information devant le portail de la CNM. Lors de l’exposition axée sur des expériences (voir l’encadré ci-dessous), elles expliquent la relation qu’elles entretiennent avec la CNM. Pour conclure la visite, les hôtes du centre d’information partagent leurs vœux et leurs idées quant à l’utilisation du site après l’achèvement du démantèlement de la CNM en 2034.

Il est difficile de savoir aujourd’hui ce qui devrait se produire à l’avenir dans les environs et sur le site de la CNM, souligne Martin Saxer, l’actuel responsable de la CNM. «D’un côté, on pourrait s’imaginer un espace vert. De l’autre, on pourrait rechercher une alternative à l’infrastructure déjà existante.» René Maire, le président de la commune de Mühleberg, appelle une telle alternative de ses vœux. Il imagine aisément que le site pourrait de nouveau abriter une installation de production d’électricité. «Ce qui me tient à cœur, c’est de voir que quelque chose qui nous aidera à résoudre nos problèmes énergétiques sera construit ici un jour.» Telle est aussi la vision du patron de la CNM qui reste un partisan du nucléaire. La proposition de Hans-Rudolf Lutz visant à construire une centrale nucléaire de dernière génération aura toutefois la vie dure.

Installation d’apiculture ou nouvelle centrale électrique

Heinrich Hügli a réfléchi sérieusement à l’avenir du site. Le maître charpentier et architecte qui s’était occupé, en qualité de responsable de chantier en chef, de la construction de tous les bâtiments de la CNM de 1967 à 1972 avec un effectif atteignant 300 personnes, a rédigé un document dans ce sens. «J’ai trois suggestions en ce qui concerne la nouvelle utilisation du site», déclare M. Hügli. «Premièrement, une centrale fonctionnant aux copeaux de bois, deuxièmement, un centre de formation pour les experts en bâtiments historiques et troisièmement, la construction d’une installation d’apiculture.» Anna Böhm, spécialiste Services d’entretien CNM, formule son vœu de manière plus ouverte. «Aujourd’hui, nous ne savons pas encore quelles décisions seront prises pour ce site en 2034. Cependant, j’espère que ce sera une plus-value pour la ville.»

Stefan Klute, chef de projet général de la désaffectation de la CNM, souligne lui aussi qu’il est encore impossible à l’heure actuelle de se prononcer sur l’utilisation future du site. Mais une chose est sûre pour lui: «Une fois que les barrières seront tombées, j’aimerais pouvoir jouer au football avec mes enfants, ici.»

Piscine ou Bike Park

La construction d’une piscine à l’emplacement de la centrale nucléaire actuelle est prioritaire aux yeux des hôtes du nouveau centre d’information. «Quand la CNM sera démantelée, j’aimerais qu’on y construise une grande piscine extérieure pour tous les habitants de Mühleberg», affirme Peter Maffioli. L’ancien travailleur par équipes à la CNM habite encore dans le quartier de Steinriesel qui est aussi connu sous le nom de «village atomique». Rachel Grädel envisage également une piscine «depuis laquelle on pourrait accéder directement à l’Aar». Elle est apprentie chez BKW et vit à Mühleberg. Miranda Escher lui emboîte le pas. «Une piscine dotée de toboggans aquatiques, d’un plongeoir ou d’un tourbillon «plutonium» en souvenir de la CNM serait sympa», déclare la gérante du restaurant Traube à Mühleberg. Pour finir, Thomas Kissling, médecin de longue date à la CNM, voudrait lui aussi que l’Aar devienne un espace de baignade. Il pense non seulement à une piscine, mais aussi à un Bike Park. «Il y a déjà de magnifiques forêts aux alentours, avec de beaux sentiers prévus pour les vélos», indique-t-il.

Qu’il s’agisse d’une piscine, du Bike Park, d’une installation d’apiculture, voire d’une nouvelle centrale électrique, l’avenir dira à quoi servira le site actuel de la CNM.

Centre visiteurs

Après 47 ans de fonctionnement de puissance, BKW a définitivement déconnecté la centrale nucléaire de Mühleberg (CNM) le 20 décembre 2019. BKW a saisi l’occasion de la déconnexion pour réaménager le centre visiteurs situé devant le portail de la CNM. Dans l’exposition axée sur des expériences qui occupe une superficie de 200 m2, les visiteurs se feront une idée de l’histoire de la CNM, pourront à nouveau passer en revue l’instant de sa déconnexion et prendront connaissance de faits et de chiffres concernant le projet de désaffectation qui s’étend sur de nombreuses années ainsi que le démantèlement de l’installation. Les personnes intéressées découvriront en outre de manière ludique les emplois des collaborateurs de la CNM et ce que disent les gens de la région sur la centrale nucléaire et l’avenir du site.

L’exposition ouvrira ses portes le samedi 22 août 2020 à 14 heures.

Horaires d’ouverture: tous les jours de 9 heures à 19 heures

Markus Ehinger

Markus Ehinger

Senior Editor