Artikel teilen auf

La sous-station de Brislach a été construite par l’Elektrizitätswerk Basel durant la crise de 1930-31. Elle appartient aujourd’hui à BKW. Au cours de l’histoire vieille de plus de 80 ans de la sous-station, il s’est passé bien des choses. Ludwig Ackermann, le dernier responsable de l’installation, le sait mieux que quiconque, puisqu’il y a vécu près de 50 ans avec sa famille.

Au moment de la construction de la sous-station de Brislach, la Suisse était durement touchée par la crise économique. Toutefois, avec l’électrification générale du pays et la  multiplication d’appareils électroménagers à partir de 1920, les besoins en électricité ne cessent d’augmenter, entraînant la construction  de postes de couplage, de sous-stations et de stations transformatrices. A l’époque, les infrastructures électriques étaient perçues comme une avancée technologique et l’énergie électrique était considérée comme propre. C’est dans ce contexte que EWB a construit la sous-station de Brislach.

Le premier ouvrage en béton de la région

Le chantier de la sous-station de Brislach généra de l’emploi pour les habitants de la région. Les travaux d’excavation pour les fondations des transformateurs, les installations de rails, les armatures en métal, les bâtiments d’exploitation et la maison ont à l’époque été réalisés sans machines. Au début, seule une ligne de 150 kV alimentait le poste en plein air. La tension était alors convertie à 50 kV par deux transformateurs. Le poste en plein air était à l’époque une attraction et la halle de montage le premier ouvrage en béton de la région.

Camouflage et murs en gravillons

Pendant les années de guerre, une première extension de l’installation fut nécessaire en raison de la forte demande en énergie électrique. En 1939/40, l’EWB installa ainsi un transformateur supplémentaire doté d’une puissance de 30 MW. Etant donné que le cuivre était un bien rare pendant la guerre, les enroulements furent réalisés en profilés d’aluminium plats. En outre, pour le transport du transformateur de 80 tonnes, l’unique pont qui traversait la Lüssel dut être renforcé. Les transformateurs, qui étaient remplis d’huile minérale pour le refroidissement et l’isolation, durent être protégés des bombes par des murs de gravillons et tous les appareils de l’installation furent camouflés.

Evolution globale

L’évolution de la sous-station a toujours été étroitement liée au développement de la région. Dans les années 1950, l’EWB agrandit l’installation suite à l’extension des ouvrages du Grimsel, auxquels participaient la ville de Bâle et BKW. Puis, en 1963, un niveau supérieur de tension devint nécessaire pour l’approvisionnement de la ville de Bâle. En 1968, l’Elektrizitätswerk Basel lança l’extension de l’installation 150 kV côté village. La ville de Bâle était désormais alimentée par deux lignes 150 kV à partir de Brislach, ce qui rendait inutile une nouvelle transformation pour Bâle. C’est pour cette raison que BKW racheta la sous-station à EWB le 1er mai 1969. Etant située dans sa zone de desserte,  cette sous-station est d’une grande importance pour BKW. La tendance à la croissance de l’industrie et de l’économie s’est maintenue jusque dans les années 1970 et 1980, si bien que BKW poursuivit l’agrandissement et la modernisation de l’installation. En 1982, la livraison de deux transformateurs 75 MW de 105 t chacun entraîna la construction par la commune de Brislach et BKW d’un nouveau pont pourvu de la force portante appropriée. Cela permit par ailleurs la desserte des régions environnantes de Mühlematt et Prüssmatt.

50 ans passés dans la sous-station

Le changement est l’une des rares constantes de la sous-station de Brislach. Jusqu’en mai 2015, elle hébergeait une personne ayant partagé et influencé cette histoire mouvementée durant plus de cinquante ans. En effet, de 1963 à 2000, le dernier responsable de la sous-station, Ludwig Ackermann, y a vécu et travaillé. Après son départ à la retraite, il resta dans l’appartement  jusqu’en mai 2015, rendant de nombreux services à BKW grâce à sa vaste expérience. BKW a rénové l’intégralité de la sous-station de Brislach, devenue trop vétuste. Les travaux seront bientôt terminés. Le nouveau bâtiment de la sous-station, qui comprend des postes de couplage isolés au gaz, est désormais en place et de nouveaux transformateurs placés à l’ouest du site. La vieille tour de montage a quant à elle  disparu depuis longtemps. Les postes en plein air et les anciens transformateurs ont également été démantelés au cours des derniers mois. L’utilisation de la surface ainsi libérée n’a pas encore été définie.

L’ancienne maison d’habitation de Ludwig Ackermann, qui abrite aussi l’ancienne salle de commande et les locaux techniques, sera démolie prochainement. Ludwig Ackermann, aujourd’hui âgé de 80 ans, qui a vécu dans la sous-station avec sa femme et ses six enfants, dit avec un brin de nostalgie: «C’était notre maison. Nous avons passé de belles années ici. Mais il faut tourner la page!»

Source: Ackermann, Ludwig: «Unterwerk Brislach – BKW-Station ». In: Einwohnergemeinde Brislach unter dem Patronat des Vereins zur Herausgab e des Brislacher Buches (Hg.): «Brislach 1991». 1991 Breitenbach, 143-144.

Christine Klinger

Christine Klinger

Projektleiterin Kommunikation bei der BKW