Artikel teilen auf

C’est une grande nouveauté: en tant que première entreprise cotée en bourse de Suisse, BKW a lancé une obligation verte en francs suisses. Et ce green bond n’est pas seulement destiné aux grands investisseurs.

La planète bleue souffre du changement climatique. Cependant, de nombreuses personnes sont prêtes à se battre pour elle. Le mouvement né autour de Greta Thunberg en est une preuve flagrante. Néanmoins, les thèmes de l’écologie et de la durabilité n’intéressent pas uniquement les particuliers, mais également les grandes entreprises. Comme BKW, par exemple.

Ce fournisseur de prestations énergétiques et de services d’infrastructure qui opère à l’international et dont le siège est à Berne propose désormais une nouveauté aux investisseurs qui se préoccupent de l’environnement: un green bond, autrement dit une possibilité de placement écologique.

L’emprunt obligataire écologique s’élève à plus de 200 millions de CHF et n’est pas destiné uniquement aux gros investisseurs tels que les assurances ou les caisses de pension. Les particuliers peuvent également les acheter en bourse par le biais de leur banque à partir d’environ 5000 CHF, et ce dès ce mois-ci.

Souhaité par le client

Avec le green bond, BKW réagit à un besoin des investisseurs. Alors que ces derniers étaient auparavant principalement à la recherche de sécurité, liquidité et rentabilité financière, le développement durable gagne désormais une importance croissante à leurs yeux.

«Nous tenons compte des besoins du marché des capitaux et, en tant que première entreprise suisse cotée en bourse, nous offrons l’opportunité d’investir dans un green bond à la Bourse suisse. BKW se positionne ainsi comme l’un des pionniers dans le domaine des green bonds sur le marché suisse des capitaux, explique Ronald Trächsel, CFO de BKW.

Les 200 millions de CHF issus du green bond permettent à BKW de refinancer la construction de différentes micro-centrales hydroélectriques en Suisse ainsi que des installations éoliennes en Norvège et en France. Il s’agit donc uniquement de projets avec une plus-value écologique mesurable, comme l’exigent les directives régissant ce type d’investissement.

De propres objectifs durables

BKW souhaite néanmoins également apporter sa contribution à la durabilité. «Notre objectif consiste à ce que 75% de la puissance installée de nos parcs de production jusqu’à 2023 soit renouvelable», précise la CEO Suzanne Thoma. Concernant les nouvelles centrales électriques, l’entreprise investit uniquement dans les énergies renouvelables depuis 2013 déjà.

Avec son engagement croissant en matière de durabilité, BKW se classe en outre parmi les entreprises qui soutiennent les 17 objectifs de l’Agenda 2030 de l’ONU. Suzanne Thoma, CEO: «Avec ce green bond, nous pouvons démontrer que nous participons concrètement à deux de ces objectifs: nous proposons un accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne et nous prenons des mesures afin de combattre le changement climatique et ses effets.»

Suzanne Thoma, CEO de BKW et Ronald Trächsel, CFO, ont des nouvelles à donner aux investisseurs.