Artikel teilen auf

A l’occasion de la journée «Futur en tous genres», BKW a présenté à des filles des métiers typiquement masculins comme celui d’électricien de réseau, et à des garçons des professions plutôt féminines comme celle d’employée de commerce. De quoi tordre le cou aux idées reçues.

«Vous connaissez des métiers typiquement masculins ou typiquement féminins?»

«Boxeur!», s’exclame un jeune garçon. Hannes Wyder, responsable Formation professionnelle chez BKW, ne peut s’empêcher de rire: «Tout à fait!»

Un autre garçon lève ensuite la main: «Femme de ménage!»

«Effectivement, ce sont la plupart du temps des femmes qui exercent cette profession. Mais, vous savez, les hommes peuvent aussi être des pros du nettoyage!»

En ce jeudi 13 novembre, ce sont pas moins de 50 filles et garçons de la 5e à la 7e classe qui sont venus investir les locaux de BKW pour découvrir notamment de leurs propres yeux le travail d’un électricien de réseau, d’un informaticien, d’une employée de commerce ou encore d’une employée de restauration. Ces professions ont toutes un point commun: elles sont souvent considérées comme des «métiers d’homme» ou des «métiers de femme».

«L’idée est de leur proposer un changement de perspective», explique Hannes Wyder. C’est réussi: les filles, mais aussi les garçons dont les parents n’exercent pas une profession technique, sont visiblement intéressés par le travail des électriciens de réseau et des informaticiens.

Tout près des enfants, des boîtiers électriques, des prises de courant et des outils trônent sur un établi. Deux apprentis électriciens tiennent d’imposants câbles entre leurs mains. L’un d’eux prévient les jeunes visiteurs: «Faites attention à ne pas vous couper!»

Regardez la vidéo:

Pas si facile d’être acteur!

Rodrigo, l’un des apprentis, profite d’une pause pour demander à l’un des garçons s’il n’aimerait pas être lui aussi électricien de réseau. Le gamin n’hésite pas une seule seconde: «Non! Quand je serai grand, je serai acteur!».

Rodrigo s’assied sur une chaise, croise les bras et lui demande avec un air malicieux: «Vas-y, montre-nous tes talents d’acteur!»

En voyant le garçon hésiter, Rodrigo lui explique: «Si tu veux être acteur, tu devras improviser, c’est-à-dire jouer sans être préparé!»

Après quelques minutes, le gamin finit par se lancer, aidé par un autre garçon du même âge; il se met à genoux, écarte les bras et supplie son camarade: «Une pièce pour manger, s’il vous plaît…». Au même moment, la porte s’ouvre: la responsable du programme de la journée fait son apparition.

«Tout va bien?», demande-t-elle, légèrement surprise.

Là-dessus, Rodrigo répond, le plus naturellement du monde: «Oui oui. On improvise!»

La journée «Futur en tous genres»

Cette manifestation permet aux enfants d’accompagner durant une journée leur père ou leur mère au travail, et ainsi de découvrir son quotidien professionnel. En outre, le programme concocté pour l’occasion leur propose de découvrir toute la diversité des professions représentées au sein de BKW.

Cette année, ce sont quatre professions qui ont été placées sous les feux des projecteurs: électricien(ne) de réseau, informaticien(ne), employé(e) de commerce et employé(e) de restauration.

Avatar

Guy Hüsler

Redaktor Digital Experience