Artikel teilen auf

Très souvent, quand je dis à des connaissances ou à des amis que je dirige l’équipe du service linguistique de BKW, ils sont sincèrement étonnés: «Mais pour quoi BKW a-t-elle besoin de traductions?» Leurs yeux s’agrandissent encore plus quand je leur dis que BKW est une entreprise bilingue. «Ah bon? Ce n’est pas juste une entreprise bernoise?»

200 000 clients francophones

Alors j’explique: le siège de BKW est à Berne, c’est vrai, mais l’entreprise est présente au-delà du parc des ours  de la capitale. Par le biais de ses huit délégations régionales réparties dans le pays, elle reste proche de ses clients, dans les régions alémaniques comme dans les régions francophones.

Depuis des décennies, BKW joue un rôle majeur dans la région jurassienne. Elle communique avec ses quelque 200 000 clients francophones via différents canaux, comme Internet (avec ce tout nouveau blog, bilingue lui aussi!), un magazine client, des courriers, et…les factures,  bien sûr. Et pour cela, elle a besoin de traducteurs qui font passer les messages de BKW des deux côtés de la «barrière de rösti».

Un sigle porteur d’émotion

Quand, en 2013, BKW a décidé de supprimer l’acronyme FMB dans sa raison sociale, les réactions de la presse et des clients francophones, la plupart jurassiens, ont été vives. «C’est avec stupéfaction que j’ai vu que vous vouliez supprimer la raison sociale française. L’entreprise doit conserver son nom francophone!», écrivait un client.

Un autre demandait «Quelle est votre motivation? Voulez-vous simplifier le papier à lettres?» Ou, avec plus d’emphase: «Par son rôle de distributeur d’énergie, votre entreprise doit tenir compte de la sensibilité de ses clients mais aussi et surtout de leur culture.»

Leurs craintes étaient infondées: l’engagement de BKW vis-à-vis de ses clients francophones est resté le même. Ce qui a motivé le changement, c’était la volonté de présenter l’entreprise de manière homogène avec un seul nom. BKW est et reste une entreprise bilingue qui prend à cœur les besoins de ses clients, de tous ses clients, qu’ils parlent la langue de Goethe ou celle de Voltaire.

Agnès Inhauser Roos, responsable du service linguistique BKW

Avatar

Agnès Inhauser Roos

Dieser Autor hat noch keine Biografie hinzugefügt. Der Autor Agnès Inhauser Roos hat 2 Einträge verfasst.