Artikel teilen auf

Que font vraiment les collaborateurs de BKW? Nos économistes, techniciens et ingénieurs vendent l’énergie sur les marchés internationaux, développent l’infrastructure des réseaux et entretiennent nos centrales. Mais ce ne sont là que quelques exemples. La Journée mondiale de l’eau 2016, qui a lieu aujourd’hui, a pour thème «L’eau et l’emploi». Chez BKW, nous travaillons beaucoup avec et à partir de cet élément naturel. Rolf Steinhauer, ouvrier de la centrale hydroélectrique de Mühleberg, est «capitaine» d’un radeau sur le lac de Wohlen.

«J’aime être sur l’eau», explique Rolf Steinhauer. Il est l’un des cinq «capitaines» de BKW et a affectueusement surnommé son radeau «le Titanic». Assisté par un «matelot», il accompagne dix à quinze des soixante excursions en radeau qui ont lieu chaque année au départ de la centrale hydroélectrique de Mühleberg. En guise d’uniforme de capitaine, Rolf Steinhauer porte un t-shirt avec le logo BKW. Les excursions peuvent être réservées via le centre d’information de BKW et accueillir jusqu’à 60 participants. Elles sont surtout prisées pour les sorties d’entreprise, les rencontres d’associations et les fêtes de famille. Rolf Steinhauer répond volontiers aux questions de ses passagers sur l’Aar, l’embarcation ou la centrale hydroélectrique de Mühleberg. Et avec ses douze années d’expérience en tant qu’ouvrier de la centrale, ce ne sont pas les anecdotes qui manquent. «Chaque groupe est différent. Certains veulent simplement profiter de la balade, d’autres posent des tas de questions et d’autres encore n’attendent qu’une chose: piquer une tête dans l’eau froide», explique-t-il.

«Il y a beaucoup de choses à observer sur l’eau, la nature a tellement à offrir!»

Mais aussi différents que soient les passagers, il assiste presque toujours à la même scène: «Quand un groupe souhaite se baigner, nous poussons le radeau jusqu’au banc de sable pour qu’ils puissent entrer dans l’eau en toute sécurité. Après quelques brasses, il ne faut en général pas plus de cinq minutes avant que l’un ou l’autre lance une bataille de boue.» Rares sont ceux qui arrivent à esquiver les jets de tourbe noire, explique-t-il en souriant.

Une diversité bienvenue

Rolf Steinhauer occupe depuis douze ans la fonction d’ouvrier polyvalent à la centrale hydroélectrique de Mühleberg. Les collaborateurs doivent parfois utiliser le radeau pour effectuer des travaux au niveau du barrage du lac de Wohlen. C’est ainsi que l’ouvrier a été amené plus d’une fois à faucher des algues, réaliser des travaux sur la rive ou éliminer la corrosion des ponts depuis le lac. Il y a neuf ans, un appel a été lancé pour trouver un responsable du radeau, Rolf Steinhauer s’est alors proposé d’apprendre à le piloter. Aujourd’hui, il peut mettre ses compétences à profit aussi bien à la centrale que sur la rivière. Il apprécie beaucoup son travail d’ouvrier, mais quand il parle des excursions, son visage s’illumine: «Il y a beaucoup de choses à observer sur l’eau, la nature a tellement à offrir!»

BKW propose des balades en radeau sur le lac de Wohlen de mai à octobre, du lundi au samedi. Vous trouverez plus d’informations dans nos centres d’information.