Artikel teilen auf

La première sous-station construite par le groupe BKW en tant qu’entrepreneur total voit actuellement le jour dans une zone industrielle près de Pratteln (BL). La société EBL en est le maître d’ouvrage.

Le 7 août dernier devait être le jour le plus chaud de la semaine avec des maxima proches de 37°C à Pratteln. Heureusement, à 7h30, le mercure n’affiche pas encore de telles températures.

Le chef de ce projet de construction du groupe BKW, Enrico Harlander, est impatient de se rendre sur le chantier. Deux transformateurs de 25 MVA doivent être livrés le jour-même à la sous-station Raurica. Ces derniers sont destinés à alimenter en énergie la chocolaterie Coop toute proche. C’est la première fois que le groupe BKW construit une sous-station en qualité d’entrepreneur total, pour le compte de la société EBL: un projet passionnant et un grand jour pour Enrico Harlander.

Leo Voser, chef de projet de la société EBL, explique pourquoi leur choix s’est porté sur BKW: «Parmi les cinq offres que nous avons reçues, celle de BKW a obtenu le plus grand nombre de points lors de la procédure stricte d’évaluation prescrite par le droit des marchés publics. Nous avons été convaincus non seulement par le prix, mais également par la technologie proposée, ainsi que par l’architecture fonctionnelle du bâtiment et le respect des critères de mise en œuvre du projet.»

Les poids lourds de la société Welti Furrer ont livré les transformateurs avec une heure d’avance. Le camion-grue est déjà en place depuis longtemps, ses quatre bras déployés reposant sur quatre grandes plaques d’acier. Le conducteur et son engin semblent déterminés à affronter sereinement les évènements.

Même l’arrivée d’un transformateur de 55 tonnes ne les impressionne pas. Un ouvrier raconte qu’ils ont manutentionné la semaine dernière une pièce de 190 tonnes en terrain montagneux. Pas étonnant donc que l’équipe soit plutôt détendue lorsque le premier transformateur se retrouve suspendu dans les airs, tandis que, sans y prêter attention, les automobilistes continuent de circuler sur l’autoroute toute proche.

Le transformateur est déposé au millimètre près sur les rails qui le conduiront plus tard à son emplacement définitif. Il est suivi par le réservoir d’expansion que le conducteur de la grue place sur quatre perforations préparées à l’avance sur le transformateur. Quelques caisses de matériel sont encore déchargées du camion et le véhicule disparaît du chantier dans un nuage de poussière.

Dans l’intervalle, les monteurs de la société Arnold AG cherchent quelques centimètres manquants pour la fixation du transformateur et discutent de différentes solutions possibles. Ils trouvent finalement les centimètres qui faisaient défaut et mettent le transformateur en place à l’aide d’un treuil en acier. La chaleur se fait plus intense sur le chantier. Les prévisions météo étaient exactes!

Enrico Harlander, le chef de projet, jette encore un rapide coup d’œil dans le local des câbles, déjà bien mis en ordre, et dans la station de couplage encore en désordre. Les installations de 13,6 kV et 50 kV sont tout de même déjà bien alignées, entourées de caisses contenant le matériel d’installation. «D’ici le mois d’octobre, on aura bien avancé», explique Enrico Harlander, «et les températures auront baissé.»

Le chef de projet porte un regard satisfait sur les deux transformateurs désormais en place. Ils constituent les pièces maîtresses de la sous-station Raurica qui sera mise en service fin 2015 pour le compte de la société EBL.

Christine Klinger

Christine Klinger

Projektleiterin Kommunikation bei der BKW