Artikel teilen auf

Imaginez une seconde qu’il existe un logiciel capable de prendre les décisions difficiles à votre place et de toujours atteindre le but visé de manière optimale. Il serait en mesure d’évaluer les différentes options possibles, de tenir compte de toutes les éventualités, et de prendre au final une décision intelligente de manière autonome. Ce rêve pourrait bien devenir réalité pour le secteur énergétique, grâce à la start-up zurichoise Embotech.

Le logiciel développé par Embotech est destiné aux appareils et systèmes qui doivent prendre des décisions intelligentes de manière autonome. Actuellement, il est utilisé notamment dans la commande des véhicules autonomes ainsi que dans le cadre de la gestion énergétique des véhicules. Dans le secteur énergétique, il permet d’optimiser la gestion de l’énergie des habitations. Il peut par exemple intervenir sur les réseaux intelligents pour la compensation des charges et influencer les moments de mise et route et d’arrêt des gros consommateurs, tels que les chauffe-eau et les chambres frigorifiques. Dans le cadre de l’utilisation coopérative des énergies, il permet d’optimiser les quantités utilisées d’électricité produite par les installations photovoltaïques, les éoliennes ou les agents énergétiques conventionnels. Le logiciel peut avoir des applications multiples, et ce même au sein d’un seul et même secteur, dans la branche énergétique par exemple.

Amélioration de l’efficacité et durabilité

Le potentiel de développement des énergies renouvelables est très important. Et l’éolien ne fait pas exception. Grâce son logiciel, Embotech souhaiterait optimiser la puissance des éoliennes traditionnelles. Le logiciel permet en effet d’orienter de manière optimale les pales du rotor des turbines afin d’accroître l’efficacité de la production d’énergie.

Le logiciel propose également des solutions permettant une utilisation plus durable des éoliennes. Celles-ci sont en effet exposées à des vents forts qui occasionnent souvent des vibrations importantes. Le logiciel peut alors orienter les pales du rotor afin de réduire le plus possible ces vibrations. Il est ainsi également possible de diminuer les sollicitations mécaniques qui s’exercent sur l’ensemble de la structure, ce qui permet d’avoir des constructions plus légères et de réduire les coûts d’investissement.

L’avenir de l’éolien se trouve au-delà des nuages

La technologie développée par Embotech pourrait également servir un troisième domaine, bien plus futuriste: l’énergie éolienne aérienne. Ce domaine est actuellement à l’étude à l’EPF de Zurich, où Embotech a son siège. Il consiste à produire de l’électricité à l’aide de cerfs-volants que l’on laisse flotter dans le vent, attachés au bout d’une longue corde. L’énergie cinétique produite par la voile est alors transformée en électricité.

Dans le domaine de la recherche, l’énergie éolienne aérienne n’en est pas à ses premiers essais. Le concept fonctionne et offre de belles perspectives d’avenir à l’éolien. En haute altitude, le vent souffle de manière constante et avec force. Et c’est précisément cela qui rend les éoliennes aéroportées intéressantes également sur les sites peu ventés, qui ne présentent aucun intérêt pour l’éolien traditionnel. Cependant, l’éolien aérien n’est pas encore suffisamment développé et l’énergie produite n’est pas suffisante pour que la technologie puisse être commercialisée. Les recherches doivent encore être approfondies. Le logiciel conçu par Embotech intervient ici aussi: la start-up travaille en collaboration avec les spécialistes de l’EPFZ afin d’optimiser les caractéristiques techniques des cerfs-volants et les processus. L’un des défis à relever est la localisation précise du cerf-volant: pour maximiser la production d’énergie, il faudrait savoir à tout moment où se trouve le cerf-volant. Les technologies actuelles, telles que le GPS, ne permettent pas de mesurer avec précision la position du cerf-volant. Le logiciel d’Embotech est en revanche capable de calculer l’emplacement exact de celui-ci, puis ensuite de le comparer aux données de vent collectées. Il est ainsi possible de savoir si le cerf-volant vole à l’endroit optimal, ou s’il doit être repositionné afin d’améliorer la production d’électricité.

Prochaine étape pour Embotech

Embotech fait parler d’elle avec sa nouvelle technologie. Cette jeune start-up à succès compte déjà dans son portefeuille de clients des entreprises de renom telles que Volvo ou Alstom. La prochaine étape la conduira à New York, où Andreas Hempel, co-directeur d’Embotech, représentera l’entreprise dans l’équipe des start-up suisses de Venturelab. Il exposera les idées commerciales d’Embotech à de grands investisseurs américains et devra se mesurer aux start-up américaines. Le résultat de cette opération sera important non seulement pour son entreprise, mais également pour l’avenir du secteur énergétique.

Voici les gagnants du programme venture leaders américain de Venturelab. Ils ont la chance de pouvoir se rendre aux Etats-Unis pour représenter leur start-up dans le cadre de la recherche d’investisseurs. Andreas Hempel, co-directeur d’Embotech (quatrième en partant de la gauche), fera partie du voyage.
Voici les gagnants du programme venture leaders américain de Venturelab. Ils ont la chance de pouvoir se rendre aux Etats-Unis pour représenter leur start-up dans le cadre de la recherche d’investisseurs. Andreas Hempel, co-directeur d’Embotech (quatrième en partant de la gauche), fera partie du voyage.

Embotech

Embotech est une start-up fondée par Juan Jerez, Alexander Domahidi et Andreas Hempel en septembre 2013 en tant que spin-off de l’EPF de Zurich, à l’Institut d’automatique. Elle propose des solutions logicielles pour des systèmes embarqués qui doivent prendre des décisions optimisées de manière autonome. Les produits développés par Embotech doivent permettre notamment d’accroître la productivité, l’efficacité énergétique, ainsi que la durée de vie des installations de production industrielles.

Pour pouvoir prendre des décisions intelligentes, le logiciel a besoin d’une description des paramètres dont il doit tenir compte. Si l’on prend pour exemple la technique du bâtiment, il est possible de se représenter les choses de la manière suivante:

  1. Quelles actions peuvent être sélectionnées? (Par ex. mettre en route ou arrêter un chauffe-eau)
  2. Quelles conditions doivent être remplies? (Par ex. est-ce qu’une certaine température de l’eau doit être disponible à 7h du matin? Faut-il économiser de l’électricité au cours de la journée?)
  3. Quel est l’objectif du système? (Par ex. consommer le moins d’énergie possible. Atteindre le plus rapidement possible une valeur fixée.)

Sur la base de ces éléments, le logiciel prend les décisions optimales pour chaque situation. La technologie Embotech peut être intégrée dans des systèmes logiciels existants ou être utilisée directement sur des composants de commande.

L’initiative «Level-up»

BKW recherche des start-up performantes pour développer ensemble des solutions énergétiques innovantes. L’initiative «Level-up» offre à BKW différentes plateformes et interfaces permettant de résoudre les problèmes commerciaux d’aujourd’hui et de demain.

En savoir plus

Ivana Jazo

Ivana Jazo

Redaktorin Digital Communications bei der BKW und verantwortlich für den Unternehmensblog