Artikel teilen auf

Lieu de travail, d’habitation, de vie: le bâtiment commercial du futur verra le jour à Zollikofen, près de Berne. L’Ecobox est une solution flexible qui couvre ses propres besoins énergétiques.

Au commencement était un site: un espace en friche situé à proximité de la ville de Berne, accessible en train et d’une superficie généreuse. Pourtant, personne ne s’y intéressait. Jusqu’à ce que Rudolf Holzer découvre le potentiel du terrain. «Dans la région de Berne les surfaces commerciales flexibles et à prix bas sont recherchées», explique l’architecte. «Et sa proximité avec la gare de Zollikofen tombe à point nommé.»

Monsieur Holzer conçoit des immeubles pour le compte de Steiner SA, qui a réalisé des ouvrages tels que la Sihlcity à Zurich ou le PostParc à Berne. Sur le site de Zollikofen, l’entreprise sort des sentiers battus: ce n’est pas un bâtiment commercial traditionnel qui sera édifié, mais bien un projet écologique pionnier. En collaboration avec l’architecte biennois Jan Gebert, Rudolf Holzer a conçu l’Ecobox, un bâtiment écologique, modulable et entièrement adapté aux besoins de ses futurs locataires, qui pourront décider de l’utilisation qu’ils feront des espaces. Des postes de travail flexibles ou espaces de coworking peuvent être envisagés, ainsi que des bureaux ou ateliers classiques pour les PME. En outre, les appartements meublés avec prestations de service et les clusters (à la croisée des chemins entre la collocation et le studio) peuvent constituer des logements temporaires pour les hommes d’affaires et étudiants. Des offres de restauration et de fitness sont également prévues.

Rudolf Holzer de la société Steiner AG (à gauche) est l’initiateur du projet Ecobox. Il a mis au point le bâtiment avec Jan Gebert de Gebert Architekten (à droite).

Une grande première avec l’Ecobox: la batterie qui stocke l’excédent d’énergie solaire

Marc Eschler de BKW est responsable du concept énergétique et technique de l’Ecobox. A l’arrière-plan, le terrain près de la gare de Zollikofen à proximité de Berne, où sera construit le bâtiment commercial.

La grande capacité d’adaptation de l’Ecobox garantit une longue durée d’utilisation, ainsi qu’une construction durable. Mais la technologie du bâtiment déployée au sein du projet est elle aussi innovante. Le concept énergétique et technique du bâtiment vient de Marc Eschler, de BKW, et de son équipe. L’Ecobox couvre lui-même la majeure partie de ses besoins énergétiques: une installation photovoltaïque placée sur le toit produit de l’électricité. La chaleur émise par les salles de serveurs ou les ordinateurs est récupérée et redistribuée. L’enveloppe du bâtiment joue également un rôle important: un système spécial de façades absorbe l’énergie solaire et la convertit en chaleur. «La batterie de ce bâtiment presque zéro énergie est une grande première», affirme Marc Eschler. Elle stocke l’électricité excédentaire produite par l’installation photovoltaïque et la libère la nuit ou les jours de faible ensoleillement.

A ce jour, il ne s’agit encore que d’un concept. Le site à proximité de la gare de Zollikofen sert actuellement de parking. Pourtant, le permis de construire de l’Ecobox a déjà été délivré. L’initiateur Rudolf Holzer est à la recherche d’investisseurs, pour que la fin des travaux ait lieu, comme prévu, en 2019.

 

Cet article a été réalisé en collaboration avec SI Grün.