Artikel teilen auf

Dans le négoce boursier à court terme, l’électricité se négocie soit en continu, soit aux enchères. L’avantage du négoce en continu consiste à pouvoir intégrer très rapidement les informations dans la formation du prix. Si les enchères ne le permettent pas, elles ont pour avantage de conduire à des prix du marché équitables et efficients. Un modèle de commercialisation hybride pourrait combiner les deux avantages.

Négoce d’électricité à court terme

Dans le négoce de courant électrique à court terme, il convient de distinguer le négoce day-ahead (à un jour d’avance) du le négoce intraday (intrajournalier). Dans le premier cas, l’énergie électrique qui est produite ou consommée le lendemain, c’est-à-dire le jour de livraison, est négociée le jour même, dit «trading day». Il est possible de négocier des contrats pour chaque heure du jour de livraison de même que des ordres groupés (block orders) avec plusieurs heures. Dans le négoce intraday, nous nous rapprochons temporellement de l’équilibre entre la production et la consommation. Ici, outre les contrats mentionnés, le négoce porte également sur des contrats au quart d’heure dans le cadre du jour de livraison. Le rading day a désormais tendance à glisser progressivement vers le jour de livraison, ce qui permet de mieux adapter la production prévue à la consommation prévue que dans le cas du modèle day-ahead.

Négoce aux enchères day-ahead

Dans le cadre du négoce day-ahead à la bourse au comptant EPEX, le marché allemand applique la procédure dite des enchères. Pendant la phase de nomination, les intervenants du marché établissent leurs offres d’achat et de vente (ordres au marché) couverts en bourse. A la clôture du négoce, la bourse calcule le prix d’équilibre auquel l’ordre d’achat le plus élevé et l’ordre de vente le plus bas qui coïncident sont attribués au marché. Dans le langage du négoce, les offres d’achat sont appelées «bid» et les offres de vente «offer/ask».

Dès le début du négoce aux enchères en bourse à 8 heures, les intervenants du marché saisissent leurs bids et leurs offers. Comme il s’agit d’une enchère dite fermée ou secrète, aucun intervenant du marché ne connaît les quantités et les prix proposés par les autres intervenants. Ce type d’équilibre entre l’offre et la demande conduit à un prix équitable et efficient: il représente la disposition à payer agrégée de tous les intervenants du marché et aboutit à un résultat garantissant un essor optimal. Concrètement, chaque intervenant signale le prix auquel il peut optimiser son portefeuille, compte tenu de toutes les informations alors disponibles.

A 12 heures (midi), la fenêtre temporelle ferme pour les nominations et la bourse calcule, à partir de tous les ordres de marché reçus, le prix de compensation du marché (market clearing price) pour chaque contrat horaire et pour les ordres groupés. Ce type de négoce permet aux intervenants du marché d’adapter au mieux et suffisamment tôt leur portefeuille de production et de vente en fonction de l’offre attendue/de la demande le jour de la livraison. De plus, pour chaque transaction réalisée, la capacité de transmission nécessaire doit être attribuée. Autre avantage de la procédure des enchères: cette allocation de capacités s’effectue dans des conditions optimales car les volumes sont connus à la clôture du négoce.

A contrario, les intervenants du marché ne sont pas toujours en mesure de réagir à des événements inattendus tels que des pannes de centrales électriques. En effet, tout ce qui se passe après la phase de nomination n’est plus pris en compte. Par ailleurs, les intervenants du marché dont les ordres de marché n’entrent pas en ligne de compte sont lésés car ils ont fait une offre en dehors du prix de compensation du marché.

Négoce intraday en continu

Dans le cadre de la procédure intraday , le négoce d’électricité EPEX se déroule en continu: les intervenants du marché établissent en permanence leurs ordres de marché à la bourse pour des livraisons à l’heure et au quart d’heure ainsi que pour des ordres groupés. Dès qu’un prix bid (prix d’achat) coïncide avec un prix ask (prix de vente), la transaction se concrétise sans devoir attendre la clôture du négoce. La clôture a lieu seulement 30 minutes avant l’accomplissement, c’est-à-dire la livraison physique de l’électricité. L’avantage par rapport aux enchères réside dans le fait que les intervenants du marché peuvent réagir rapidement à de nouvelles informations jusqu’au dernier moment avant la livraison. A 15 heures, le négoce est ouvert sur une base horaire et à 16 heures sur une base de quarts d’heure.

Revers de la médaille: l’allocation des capacités est moins efficace qu’avec les enchères. La difficulté liée à la procédure en continu réside dans la définition d’un prix équitable pour des capacités limitées. Contrairement à la procédure des enchères, aucun ordre de marché nominé au préalable et qui permettrait le calcul et la répartition des capacités nécessaires n’est connu. Aussi, dans le cadre du négoce en continu, le principe «premier arrivé, premier servi» s’applique. Celui-ci récompense le négoce qui se déroule le plus rapidement mais qui n’est pas nécessairement le plus efficient. La valeur de la pénurie de la capacité de transmission revient ainsi au négociant et non au consommateur, sous la forme de redevances de réseau valorisées équitablement.

En parallèle, il existe également une enchère intraday où se négocient exclusivement des produits au quart d’heure. Celle-ci complète l’enchère à day-ahead. L’image 1 illustre le déroulement temporel du négoce d’électricité à court terme actuel à l’EPEX pour le marché allemand.

Le modèle de commercialisation hybride

Les enchères et le négoce en continu sont aujourd’hui appliqués séparément avec leurs avantages et leurs inconvénients. La nouvelle directive de la Commission européenne, chargée de réglementer les marchés de l’électricité européens, propose désormais de fusionner les deux concepts. A l’avenir, la procédure en continu pourra être appliquée au négoce intraday, complétée par des enchères ayant lieu toutes les heures.

L’image 2 illustre le négoce hybride dans son déroulement temporel: le négoce mené principalement en continu est désormais brièvement interrompu toutes les heures afin qu’une enchère à court terme puisse avoir lieu. Ce modèle hybride pourrait alors associer les avantages mentionnés et éliminer les inconvénients. Cette approche tient surtout compte des circonstances du négoce transfrontalier, à savoir les différents horaires de nomination entre les marchés. Les intervenants du marché peuvent ainsi mieux placer leurs ordres de marché sur cette plage.

Reto Christoffel-Totzke

Reto Christoffel-Totzke

Der Analyst Trading & Origination ist verantwortlich für die quantitative wie auch qualitative Analyse der wichtigsten Strom- und Commoditymärkte sowie die statistische Datenanalyse und Modellierung von Spot- und Terminmärkten.