Artikel teilen auf

Le nouvel hôtel 25hours, situé dans la Langstrasse à Zurich, a ouvert ses portes en avril dernier. Avec ses établissements à Hambourg, Berlin, Vienne, Francfort et Zurich, la chaîne d’hôtels allemande a su se forger un nom dans le secteur de l’hôtellerie, et ce en quelques années seulement. La planification en technique du bâtiment a été réalisée par le bureau d’ingénieurs ahochn, une filiale de BKW. Une bonne raison pour moi de partir à la découverte de cet hôtel en vogue.

Les hôtels 25hours sont connus pour leur singularité. Même si les neuf établissements répartis à travers cinq villes et trois pays forment une seule et même chaîne, chacun des hôtels constitue un cadre unique. La créativité et l’individualité à tout prix semblent être les maîtres-mots ici. A peine ai-je franchi le seuil du nouvel hôtel zurichois que déjà, je sens que je me trouve dans un lieu hors du commun. Le 25hours est un hôtel de standing. Pourtant, à première vue, rien ne le laisse présager. Pas de minimalisme artificiel, pas d’architecture intérieure intimidante ni d’indifférence déconcertante de la part du personnel. Bien au contraire: l’ambiance y est détendue et agréable. Beaucoup de convivialité, mais avec ce qu’il faut de discrétion.

Le 25hours ou le temple de l’originalité

Mon regard est attiré par la réception pendant un bref instant . Face à ce concentré de bric-à-brac branché, je ne sais plus où poser l’œil. Puis, je perçois le regard de la réceptionniste qui attend patiemment et me sourit. Cette dame doit avoir l’habitude, à présent, de voir l’étonnement se dessiner sur le visage des hôtes. Car il faut bien le dire, l’aménagement de cet hôtel n’a vraiment rien d’ordinaire.

L’extravagance a été insufflée dans les moindres recoins. Le hall se trouve tout près de la réception. A chaque angle, des palmiers à hauteur d’homme, des sacs Freitag suspendus au plafond, un kiosque avec des savons écologiques et des livres de cuisine qui attire l’attention et enfin une petite voiture rouge vif pour occuper les plus petits. Je crois que l’on pourrait passer une journée entière dans ce pays de cocagne et que l’on découvrirait encore quelque chose de nouveau.

Une carte pour tous les goûts et toutes les envies – le bar Cinchona et le Neni Zürich

Je m’aventure encore un peu et découvre, dans l’angle, le bar de l’hôtel. C’est donc là que, depuis début avril, les Zurichois se retrouvent pour déguster une bière après le travail ou commander des boissons un peu plus extravagantes. La carte des cocktails est remarquable, tout comme le bar Cinchona qui a tout le charme de l’univers 25hours. Un vélo est d’ailleurs suspendu au plafond, pour des raisons mystérieuses…

Le cœur de l’hôtel est bel et bien le restaurant qui porte le nom de Neni. Il existe déjà un Neni à l’hôtel 25hours Zürich West. Le concept n’est donc pas nouveau, mais les plats sont toujours aussi délicieux. La carte allie des spécialités israéliennes à des influences perses, russes, arabes, marocaines, turques, espagnoles, allemandes et autrichiennes. Je vous recommande de vous installer au comptoir, car la cuisine ouverte permet de voir ce qui se trame derrière les fourneaux.

Comme à la maison ou presque

Comparé à l’aménagement des salles communes, celui des chambres semblerait presque minimaliste sans pour autant perdre l’essence de la chaîne hôtelière. En y regardant de plus près, on découvre de petits objets disséminés un peu partout qui viennent parfaire l’ambiance unique 25hours. Tout est so 25hours: les magazines suspendus au-dessus du lit, les lettres brodées formant les mots «almost home» sur les oreillers ou encore l’appareil photo Polaroïd vintage posé sur l’étagère. Dans chaque chambre, un sac Freitag est mis à la disposition des hôtes le temps de leur séjour, pour leurs emplettes ou leurs excursions touristiques. On apprécie que les marques locales soient soutenues. Un peu plus exotique, mais tout aussi écologique: les produits de toilette dans la salle de bains. On retrouve la marque de cosmétiques Stop the Water while using me, des produits recyclables, réutilisables, à base de composants naturels, qui préservent les ressources en eau et sont presque vegans. Une gamme qui respecte la nature de multiples façons et va comme un gant au concept 25hours.

Conclusion: l’hôtel 25hours de la Langstrasse vaut vraiment le détour, que ce soit pour un apéritif après le travail, pour un repas du soir convivial ou pour passer une nuit au-dessus des quais de la gare centrale de Zurich.

La filiale ahochn de BKW aux commandes pour la planification de l’hôtel 25hours

La société d’ingénierie ahochn est une filiale de BKW. En tant que prestataire général de la technique du bâtiment et de l’énergie, ahochn a géré la planification de la technique du bâtiment pour le projet Europaallee Baufeld H à Zurich. Outre l’hôtel 25hours, on retrouve sur ce complexe le nouveau siège de Google, des appartements privés, un restaurant ainsi qu’un petit cinéma. Le débeloppement durable joue un rôle clé dans ce projet de grande envergure. Les bâtiments sont ainsi certifiés Minergie P/Eco, GI (gesundes Innenraumklima) et DGNB Gold. Connectés au niveau des sous-sols, ils font figure de modèle en matière de planification moderne des équipements techniques.

En savoir plus sur ahochn

Ivana Jazo

Ivana Jazo

Redaktorin Digital Communications bei der BKW